Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2007 2 02 /01 /janvier /2007 00:01
Petite vidéo d'introduction

C’est le début de l’année, beaucoup énoncent leurs bonnes résolutions pour l’année à venir. La plupart du temps, ces bonnes résolutions concernent un défaut que l’on souhaite corriger, un objectif que l’on veut atteindre, mais rarement ces résolutions dépassent le cadre de notre petite personne. Peut-être cette année pourrions-nous rajouter quelques résolutions moins égocentriques. Peut-être pour une fois pourrions-nous utiliser notre pouvoir souverain... De dit-on pas que le client est roi? Un client n’est rien d’autre qu’on consommateur et sa consommation est un pouvoir à part entière. De la manière dont nous consommons, nous façonnons la société pour qu’elle alimente nos désirs les plus fous.

Mais aujourd’hui, le monde dans lequel nous vivons souffre de quelques problèmes... Réchauffement climatique, pollution, manque d’eau, famines, maladies et j’en passe. Et peut-être qu’une petite résolution, pas trop contraignante pourrait agir de façon positive sur ces problèmes... qui sait? Eh bien oui, il existe une action simple pour réduire tout ça!

Réduire sa consommation de viande...


En effet, nos sociétés modernes dévorent chaque jour de plus en plus de viande. Et cette viande, il faut la produire. Pour en produire de plus en plus, on fait de l’élevage industriel. C’est cet élevage industriel qui devient une véritable aberration. A elle seule, cette industrie contribue de manière non négligeable aux problèmes énoncés plus haut.

Petit tour d’horizon:
Le manque d’eau
tous les experts vous le diront, l’eau est en passe de devenir un problème majeur de l’économie mondiale. Il est quasi certain que les prochains conflits meurtriers que connaîtra la planète dans quelques années auront pour motif l’eau. Et l’eau, pour faire de l’élevage industriel, il en faut beaucoup... Il en faut premièrement pour cultiver les céréales destinés aux animaux d’élevages. La céréale reine: le maïs. Gros consommateur d’eau par excellence. Il en faut également pour l’élevage en lui-même, pour donner à boire aux animaux, nettoyer les élevages etc. Il en faut ensuite pour toute la partie abattage conditionnement etc. Au total, l’eau nécessaire à l’élevage représente 70% de la consommation totale d’eau en France.

La pollution
Au premier stade de la chaîne, il y a la pollution des sols par les engrais destinés aux cultures, puis vient la pollution engendrée par le ramassage et le transport des céréales. vient ensuite la pollution engendrée par les déchets de l’élevage. Des tonnes et des tonnes d'excréments qu’il faut évacuer et qui polluent l’air, l’eau et les sols. Les problèmes de pollution des élevages porcins en Bretagne sont devenus monnaie courante.

Le réchauffement climatique
L’élevage industriel contribue entre 18 et 20% aux émissions des gaz à effet de serre. Soit plus que les transports!

Déforestation
Il faut environ 18 kilos de céréales pour produire 1 kilo de viande. L’élevage industriel monopolise de plus en plus de terres fertiles à travers le monde. On déforeste à tout va pour produire du soja, principale source alimentaire des animaux d’élevage avec le maïs. Dans beaucoup de pays en voie de développement ces agricultures privent les populations locales de cultures nourricières et d’eau. Les forêts que l’on supprime diminuent les “pièges à carbone” naturel ce qui augmente la contribution de l’élevage à l’effet de serre.

aspect sanitaire
Entasser les animaux les uns sur les autres augmente les problèmes de maladie. Les animaux d’élevage doivent être gavés d’antibiotiques pour résister aux maladies inévitables dû à cet entassement. De plus les animaux sont affaiblis car ils vivent contre nature. Sans espace vital, sans relation hiérarchique, les animaux deviennent stressés, ils s'entre-tuent. On coupe les dents des porcs et leur queue pour ne pas qu’ils se blessent. On coupe le bec des poules pour ne pas qu’elles se blessent. La moindre blessure est synonyme d’infection qu’il faut éviter à tout prix. Ces conditions rendent les animaux plus fragiles et donc oblige à augmenter les doses d’antibiotiques.

Aspect humain
Ce n’est pas parce qu’une bête est destinée à l’alimentation de l’homme que sa vie ne doit être que souffrance. Or c’est à cela que se résume la vie d’un animal d’élevage. Sa vie est souffrance du début à la fin. L’animal de connaîtra rien d’autre que la souffrance.

Il n’est pas question de dire qu’il ne faut plus manger de viande, mais on peut faire le constat, la consommation de viande dépasse largement les besoins nutritionnels de l’homme. Il n’y a aucune raison nutritionnelle qui exige de manger de la viande à chaque repas. Pire encore, cette surconsommation de viande est à l’origine de beaucoup de problèmes cardio-vasculaires.

Réduire sa consommation de viande peut donc trouver une petite place dans la liste des résolutions de l’année 2007. Il y a plusieurs façons de le faire, c’est accessible à tout le monde. Le geste le plus simple, c’est de supprimer la viande d’un repas une fois par semaine. Ce n’est pas grand chose, et l’alternative est facile, les recettes à base de légumes sont nombreuses. En plus, les effets pour la santé ne peuvent être que positifs. Pour ceux qui ont les moyens, on peut changer sa façon de consommer de la viande et abandonner la viande industrielle. Manger moins de viande mais en manger de la bonne. De la viande d’animaux élevés dans de bonnes conditions, se nourrissant dans les pâturages. C’est certes plus cher, mais si on en mange moins, on s’y retrouve. Et bien sûr, pour les plus motivés, il y a le végétarisme. Mais là, c’est à chacun de voir ce qu’il préfère. Pour ma part, j’ai choisi de continuer à manger de la viande, mais je n'achète que de la viande bio et de la viande d’animaux élevés dans des conditions satisfaisantes. C’est un peu plus cher, mais comme j’ai réduit également ma consommation de viande, au final je m’y retrouve.

Voilà comment par un geste aussi simple que de supprimer la viande d’un repas par semaine on peut agir de façon significative sur les problèmes de notre siècle. C’est concret, facile, pas contraignant. En deux mots, une résolution hyper facile à tenir pour 2007...

Pour en savoir plus
http://www.onevoice-ear.org/campagnes/elevage_industriel/catastrophe_ecologique.html
http://www.fao.org/ag/FR/magazine/0612sp1.htm
http://www.ciwf.org.uk/publications/reports/detrimental_impacts_of_industrial_animal_agriculture_2002_french.pdf
http://www.ens-lyon.fr/Planet-Terre/Infosciences/Climats/Rayonnement/Effetserre/effetserre.html
http://www.ass-ahimsa.net/bape5.html
http://www.veganimal.info/article.php3?id_article=542

Partager cet article

Repost 0
Published by Genfi - dans écologie
commenter cet article

commentaires

céleste 03/01/2007 12:21

bravo!je n'ai jamais consommé beaucoup de viande, et encore moins depuis que je voyage en Asie.deux/ trois fois par semaine, mais de bonne qualité.

Genfi 03/01/2007 19:48

C'est nutritionnellement suffisant, le corps humain n'a pas besoin de plus.

Eric 02/01/2007 20:00

Je l'ai fait depuis environ un an. Je mange beaucoup moins de viande voire plus du tout et je me porte très bien. Au début, le plus difficile était d'accepter le regard des autres et de répondre à leurs questions.
Je ne mange pas ou peu de viande, je mande bio et je suis en pleine santé.
J'avais justement écrit un article sur le sujet:http://ilssontfous.over-blog.com/article-2540457.html
Bonne année à toi et à tes proches
Eric

Genfi 03/01/2007 19:47

Les témoignages de bonnes santé sont toujours les bienvenus!

zara whites 02/01/2007 15:52

O, Genfi, tu ne peux pas savoir comment je me rejouis de cet article! Bravo! Manger moins de viande est déjà un très grand pas et j'admire cet initiatif, pour son coté écolo et pour les animaux...moins d'animaux tués, et en tout cas, mieux soignés! bravo! Et je te souhaite de tout coeur, une année plein d'amour, sérénité, compassion, chaleur et santé!
 
bises,
Zara

Genfi 03/01/2007 19:46

Que cet article te plaise ne me surprends pas du tout...Heureux de te lire à nouveau!Bises.

kéline 02/01/2007 14:43

 tu prêches à une convaincue ! bonne année genfi

Genfi 02/01/2007 15:02

Merci pour ta visite et tres bonne année à toi aussi.

Marie 02/01/2007 13:43

Tu abordes un problème très important. Moi je suis quasiment végétarienne, ça ne me coûterait donc pas beaucoup d'abandonner la viande. Je vais envoyer l'adresse de ton blog à une amie à qui ça va plaire.. Bonne année à toi.

Genfi 02/01/2007 15:01

Très bonne année à toi aussi.