Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2008 2 15 /04 /avril /2008 21:58
Le monde a un grand besoin de solidarité. C’est par cet aspect que j’ai choisi d’aborder la crise alimentaire que traverse la planète. Les quantités produites chaque année parlent d’elles-même, il n’y a pas de crise de la production, juste une crise de répartition. Si il y a crise, c’est dans le partage, si quelque chose manque, c’est de la solidarité...

Revenons à des choses basiques. L’homme pour se nourrir, à besoin d’eau, de végétaux, de minéraux et de viande (bien qu’en tant que végétarien je me passe assez facilement de cette dernière).

L’eau, l’homme se la procure directement, au traitement prêt.

Les végétaux, il les cultive ou les récolte dans la nature

La viande, il la chasse ou l’élève.

Il faut donc à l’homme des terres pour cultiver de quoi se nourrir et nourrir les animaux qu’il mange. Si nous prenons le nombre d’être humain sur Terre et les besoins alimentaires nécessaire à chacun, nous avons largement assez pour nourrir tout le monde.

Alors où ça pêche?

Plutôt qu’un long discourt, j’ai préféré faire un dessin...


Malheureusement, pour satisfaire une envie de viande de plus en plus croissante d’une faible partie de la population mondiale, de plus en plus de terres cultivables sont affectées à l’alimentation du bétail d’élevage. Quasiment les 2/3! à cela se rajoute pour les mêmes, les cultures d’exportation comme le café, le coton etc. Puis viennent maintenant les biocarburants.

L’équation n’est plus tenable, ça ne peut plus marcher, il est temps de retrouver la voie de la raison. Nous devons être tous solidaires, partager les ressources de manières plus équitables.

Pour nous la crise alimentaire se traduit par une augmentation de la farine et des pâtes. Pour beaucoup, c’est simplement la mort...

On peut disserter des heures et des heures sur les responsabilités d’untel ou untel. c’est la faute des politiques, des riches etc. Le mécanisme on le connaît, c’est nous qui consommons trop. On nous “invite” à consommer toujours plus, et sagement on le fait...

Pourtant si la demande se réduit, la production aussi. On peut se donner bonne conscience en se disant: “puisque c’est produit autant le manger”, Mais ce qui est encore plus vrai, c’est que si on ne le mange plus, ça ne sera plus produit...

Je sais que c’est utopiste de penser qu’ayant conscience de ce problème, nous allons naturellement réduire notre consommation, pour permettre aux autres de simplement vivre. Mais les faits sont là! Nous n’avons pas besoin des politiques, des grands financiers pour réduire notre consommation, cela ne dépend que de nous. Personne ne nous dira par exemple que consommer de la viande midi et soir, c’est déjà être dans l'excès alimentaire. Nous devons consommer non pas pour notre bien-être, juste pour faire tourner l’économie.

On focalise sur les biocarburants, mais il ne faut pas oublier que l’élevage industriel est le premier consommateur de l’agriculture mondiale. Nous mangeons trop de viande. si nous arrivions à supprimer la viande d’un ou plusieurs repas par semaine, le monde irait déjà beaucoup mieux.

Face à cette pénurie, seule la solidarité est capable d’apporter une réponse viable à long terme, seule la modération de la consommation des pays riches permettra de redonner à manger à ceux qui souffrent. Il ne tient qu’à nous de faire ces choix.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Félicien 18/05/2008 10:59

Bonjour, je ne sais plus si tu te souvien de moi.je publirais bien ce superbe article sur mon site.Si tu est OK contact moi.Salutation terrienneFélicien

Artno 22/04/2008 21:36

il y a un problème que tu n'abordes pas, c'est qu'une grosse partie de la production n'est pas utilisé, mais directement jetée pour garantir les meilleurs prix sur le marché, rien qu'en exemple et pour m'en prendre aux ricains, ils on déversés des tonnes et de tonnes de récolte de blé dans l'océan pour cette simple raison !!Mais ou est la Raison ?

David 19/04/2008 13:27

Devenir végé, c'est bien, mais ce n'est pas simple.Pour ceux qui craignent une "conversion" totale, on peut aussi y aller progressivement: deux jours par semaine sans viande, ce n'est absolument pas dur !Les autres jours, limiter les parts individuelles de viande à maximum 100 g pour un adulte par jour (tout compris).C'est pas du tout insurmontable, et ca fait déjà beaucoup de bien à la planète....Si je puis me permettre une petite auto-pub nombisliste (pardon, pardon...), voici quelques pistes:http://grandeur-nature.skynetblogs.be/post/5575863/cher-bout-de-viande

sandyneige 18/04/2008 11:50

belle demonstration,les media commencent a parler du biocarburant qui fait flamber les prix de l'alimentaire, en occident, mais surtout dans les pays pauvre.mais la consommation de viande ? non, surtout ne pas en parler a la tv, c'est tellement ancré, tellement impensable d'aller a l'encontre de cela ...alors oui, a chacun d'agir,et comme l'a écrit St Exupery :""Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible"

mamapasta 17/04/2008 21:59

nous ( les pays du nord ) avons prété de l'argent aux pays du sud et nous nous faisons rembourser en produits agricoles ce qui occupe des terres qui devraient produire de l'agriculture vivrière. Ce remboursement est truqué puisque nous leur comptons ces productions à un prix très inférieur au prix réel qui est le prix " officiel " augmenté de la totalité des subventions que les contribuables versent à nos agriculteurs.Qui peux me dire quel est le ' vrai " prix du blé en France , subventions intégralement comprises et gazole agricole " rose " détaxé pour couronner le tout?Plus il y a d'hommes sur terre, plus l'urbanisation gagne et moins les surfaces cultivables par habitant sont étendues.