Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 14:24

Petite récréation publicitaire

Le slogan d'Hugo Boss "n'imitez pas innovez" prête à sourire. D'abord parce qu'il demande d'imiter ceux qui mettent du parfum Hugo Boss. ça c'est déjà pas banal...

Mais ce qui prête encore plus à sourire, c'est de réaliser que Mr Hugo Boss n'a fait qu'imiter un Hugo bien plus célèbre, Victor de son prénom, qui disait:

N'imitez rien ni personne. Un lion qui imite un lion devient un singe.

Monsieur Hugo Boss, ce n'est pas bien de faire le singe....



Gardons l'esprit libre!

 

 

 

 

Repost 0
Published by Genfi - dans Pub
commenter cet article
25 novembre 2006 6 25 /11 /novembre /2006 01:00
Je crois que ça n’a échappé à personne, l’écologie et le développement durable sont dans l’air du temps. C’est à la mode, tout le monde en a entendu parlé, certains savent même ce que c’est. A partir de là, on pourrait imaginer qu’une prise de conscience modérerait un petit peu notre fièvre acheteuse, que nos achats deviendraient plus responsables. On pourrait l’imaginer... Mais nos publicitaires veillent...

Avant, la préoccupation des ménagères était la blancheur de leur linge. Les publicitaires leurs ont donc présentés des lessives qui lavent plus blanc que blanc... Aujourd’hui, c’est l'environnement qui à la côte. On nous présente donc des produits plus verts que verts...  Si on vous présente une lessive, on rajoute un peu de verdure, un petit ruisseau, trois oiseaux qui chantent et hop, la lessive devient écolo! C’est trop facile! Je prends l’exemple de la lessive, mais ça marche aussi pour n’importe quel produit...

Ce que les publicitaires ont compris c’est que nous avons juste besoin d’avoir bonne conscience. Nous sommes attentifs aux arguments sur le développement durable, mais pour l’instant il ne faudrait pas trop toucher à notre niveau de vie et confort actuel. Charge au industriels de nous faire des produits respectueux de l'environnement pour le même prix! L’industriel attentif au marché, réduit donc ses émissions de polluant de quelques pour-cent et nous dit: “Je pollue moins c’est bon pour l’environnement”... “Achetez mon produit c’est la nature qui vous dira merci” et j’en passe. Dans l’absolu, il n’a pas tort. 10 tonnes de polluant au lieu de 11 c’est sûr c’est moins... Mais le problème du développement durable c’est quand même de ne pas compromettre le développement des générations futures. On est plutôt loin de cet objectif pour le moment.

Donc quand un publicitaire nous vante les vertus d’un produit vert, il faut comprendre que le produit pollue toujours mais un peu moins qu’avant. Avec les lessives nous avons eu droit au blanc puis au plus blanc que blanc. Nous aurons droit maintenant aux produits verts, plus verts que verts, plus verts que le vert plus vert que vert, et ainsi de suite...

Pensez-vous vraiment que les produits sont devenus verts d’un coup de baguette magique ou bien on nous dit ça pour qu’on puisse continuer de consommer la conscience tranquille..?
Repost 0
Published by Genfi - dans Pub
commenter cet article
18 novembre 2006 6 18 /11 /novembre /2006 08:50

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais depuis quelques temps, le mot qu’on entend le plus dans les publicités c’est “SEULEMENT”. En fait, peu importe le prix du produit vanté, si l’on veut nous faire croire qu’il n’est pas cher, il suffit de mettre avant le prix ce simple mot.

Pourtant, tout le monde s’accorde à dire que les choses deviennent de plus en plus chères, et c’est certainement pour contrer cette prise de conscience du consommateur que nos chers publicitaires utilisent cette astuce commerciale.

Je repense à cette pub entendu à la radio d’une voiture allemande fonctionnant au gasoil qui fait parler un enfant et sa mère. L’enfant ayant une certaine tendance à dire des mensonges voit soudain la dite voiture avec un prix affiché à 17 000 et des bananes Euros. Il le dit à sa mère et vlan, il se prend un claque, sa mère pensant qu’il dit un mensonge. Elle devait le penser car c'est une  femme moderne qui connaît super bien le prix des voitures, et qui réalise quasiment instantanément que le prix annoncé n’est pas possible. Ça mérite une claque... En tout cas, le message est clair, la voiture est hyper pas chère, elle est presque donnée... courrons l’acheter! Si au moins la pub finissait par des excuses de la mère à son fils. Même pas!

Ce n’est peut-être qu’un problème de point de vue en fin de compte. Le vendeur dit “seulement” et l’acheteur dit “tout ça?”, de même que lorsque cet acheteur va voir son patron celui-ci lui donne “tout ça” et l’acheteur-employé se dit: “seulement?”... L’employé sera toujours trop cher pour son patron, l’employé trouvera toujours les voitures trop cher. Là où tout le monde se rejoint c’est que dès qu’il faut donner c’est toujours le moins possible, et quand il faut recevoir c’est toujours le plus possible.

Un échange équitable est-il encore possible de nos jours?

Repost 0
Published by Genfi - dans Pub
commenter cet article