Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 20:57

Quand une situation te repousse ou t'attire, tu es sous son contrôle.

 

Ce n'est ni bien ni mal, c'est ainsi.


Repost 0
Published by Genfi - dans Réflexion
commenter cet article
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 18:49

Dès qu’on commence à s’intéresser à la nutrition, on réalise très vite qu’aujourd’hui, l’enjeu n’est plus la santé qui découle de l’art de se nourrir. Aujourd’hui, les enjeux sont financiers, on nourrit pour faire du profit. Nous sommes de la chaire à profits. La santé est bien prise en compte, mais pas forcement tel qu’on l’imaginerait. Nous avons tous conscience qu’un malade rapporte plus à l’industrie pharmaceutique (et donc au PIB) qu’une personne en bonne santé.

Mais arrêtons là ces considérations et observons un argumentaire qu’on a tendance à accepter sans même le confronter à notre bon sens ou simplement notre sens critique.

Depuis notre plus tendre enfance nous entendons dire que la viande est source de protéines. Comme les protéines sont aussi présentes dans les végétaux, on a ajouté un adjectif aux protéines animales pour les qualifier de « bonnes » protéines. Essayons de comprendre ce qu’il y a de si bon pour justifier l’ajout d’un adjectif.

Nous consommons des protéines pour obtenir des acides aminés que le corps ne sait pas synthétiser lui-même. Il synthétise une multitude d’acides aminés, mais certaines, il n’y arrive pas. Il doit donc les trouver dans l’alimentation. Ces acides aminés sont au nombre de 8 ( parfois on en compte 9 mais dans le raisonnement qui suit, ça ne changera pas grand chose ). Ces 8 acides aminés doivent être présents dans notre alimentation, et pour corser le tout, ils doivent l’être dans des bonnes proportions. Ceci est d’autant plus important que si certains acides aminés manquent, ils empêchent l’absorption des autres, même présents en bonnes proportions.

Jusqu’à là, l’argumentaire est sérieux, c’est même prouvé scientifiquement. Revenons donc à nos bonnes protéines. En s’appuyant sur le raisonnement fait ci-dessus on tire la conclusion qu’un morceau de viande est une bonne source de protéine car il contient les 8 acides aminés nécessaires et dans les bonnes proportions. Au passage c’est aussi le cas de plusieurs végétaux comme le quinoa.

Toutefois si on analyse cet argumentaire, il nous conduit à une logique absurde. En effet, si nous devons manger quelque chose qui contienne exactement les protéines et acides aminés dont nous avons besoin et dans les proportions dont nous avons besoin, si nous suivons ce raisonnement, il existe alors une viande idéale pour nous les hommes... la chaire humaine... C’est en effet la seule viande qui contienne exactement ce dont nous avons besoin dans les bonnes proportions.

Attention, je n’ai pas dit qu’il fallait dès maintenant regarder son voisin avec envie...

Maintenant, tentons une autre logique, partons de ce que nous sommes. Après tout, la nature semble bien faite, regardons donc comment nous sommes fait. On dispose pour ça de trois catégories :

Carnivores
Omnivores
Herbivores

Dans quelle catégorie devrions nous nous placer ? Plusieurs scientifiques se sont penchés sur le sujet, dont le célèbre naturaliste français Cuvier. Ses conclusions sont sans appel, nous avons le corps et l’organisme d’un herbivore. Vous pourrez trouver le détail de son étude ici. Pour lui, il ne fait aucun doute que l’essentiel de notre alimentation doit être végétale.

Revenons à nos protéines. Puisque nous n’aspirons pas à devenir cannibale pouvons nous nous satisfaire de protéines végétales. La réponse est bien évidemment oui. S’il est vrai que les aliments n’ont pas tous les bonnes quantités d’acides aminés, une simple association règle le problème. Les aliments se complétant les uns les autres. Par exemple, riz et lentilles, ou riz et soja, blé et pois-chiches, haricot rouge et maïs.

L’argument des « bonnes » protéines n’a aucun fondement scientifique. Il n’est là que pour inciter voire obliger à consommer de la viande en s’appuyant sur un argumentaire limite fallacieux. Cela n’aurait bien évidemment aucune incidence si manger de la viande était sans conséquence. Malheureusement ce n’est pas le cas. Les effets néfastes de la viande sur la santé, sur la faim dans le monde, sur la pollution et la consommation des ressources sont suffisamment détaillés pour ne pas y revenir dans cet article.

La viande et la protéine animale en général n’est donc pas une « bonne » source de protéines, mais juste une source de protéines. Et si nous regardons comment nous sommes fait, ce ne devrait pas constituer notre source principale de protéines.

On dit toujours plus c’est gros plus ça passe, mais là c’est vraiment nous faire avaler n’importe quoi... 

Je rédigerai prochainement un article dédié aux protéines. En attendant, prenons conscience que la nutrition est un art que nous ne devons pas laisser aux mains des financiers. Comme le disait Hyppocrate, notre alimentation est notre première médecine. Alors n’avalons plus n’importe quoi.


Repost 0
Published by Genfi - dans Nutrition
commenter cet article
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 10:17

Nous avons à peu près tous une bonne idée de ce qu’est le végétarisme. Même si cette définition regroupe parfois des personnes qui ont simplement abandonner la viande mais continuent à consommer du poisson. Le végétalisme est moins connu. Il est souvent la suite logique du végétarisme.

Dans le végétarisme on exclut de son alimentation toutes les chairs animales. Que ce soit viandes, poissons, crustacés.

Dans le végétalisme, en plus des chairs animales, ce sont tous les sous-produits animaux, comme le lait, les oeufs qui sont supprimés de l’alimentation.

Ces définitions se réfèrent à ce qu’on mange. Or, les motivations qui conduisent à faire un choix de régime alimentaire plutôt qu’un autre sont souvent très variées. On peut très bien avoir choisi de supprimer toutes protéines animales de son alimentation simplement pour sa santé, puisque de plus en plus d’études démontrent les bienfaits d’une alimentation végétale. D’autres expliqueront leur motivation par une sensibilisation à la souffrance animale.

Quel que soit le régime choisi, les mêmes questions reviennent dès que l'entourage découvre ce choix. Il est souvent demandé d’expliquer les motivations qui ont conduit à faire ce choix.

C’est une des raisons pour lequel j’aime bien le mot VEGAN (se prononce végan ou végane). Car en un mot, il donne toutes les réponses si tant est qu’on en connaisse la définition.

Être végan, c’est plus qu’un choix alimentaire, c’est une éthique, un choix de vie, une vraie philosophie.

Être végan c’est refuser l’exploitation animale sous toutes ses formes. Que ce soit pour se nourrir, se vêtir, pour les cosmétiques, la recherche médicale, etc.

Être végan c’est refuser le specisme. Qui à l’image du sexisme et du racisme considère que notre espèce est supérieure aux autres espèces et lui donne le droit de les exploiter.

Être végan c’est étendre le champ de sa compassion à tous les êtres sensibles. Qu’ils soient humain ou animal. C’est le respect de la vie sous toutes ses formes, la volonté d’oeuvrer pour une harmonie entre tous les êtres.

En comprenant ceci, on comprend aisément qu’une personne végan supprime tout alimentation d’origine animale, se chausse et se vête en bannissant cuir, fourrure, laine, etc. choisisse des cosmétiques non testés sur animaux et de manière générale rend sa consommation responsable en s’assurant autant que possible, que les produits consommés sont compatibles avec l’éthique végan. Autant que possible car être végan à 100% est très difficile dans nos sociétés modernes, le végan oriente donc son action pour tendre vers cet idéal. Il oeuvre pour un monde meilleur et incarne le changement qu’il souhaite voir dans le monde.

 

P1030803.jpg

Repost 0
Published by Genfi - dans végan
commenter cet article
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 09:04

Difficile de ne pas être admiratif quand on découvre le parcours de cette femme et surtout son action pour rendre le monde meilleur. Une femme vraiment incroyable!

 

Son nom : Majora Carter

 

Je vous laisse découvrir sa vidéo, les sous-titre en français sont disponibles.

 

 

si vous souhaitez découvrir son site:
Repost 0
Published by Genfi - dans écologie
commenter cet article
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 14:31

Je viens de terminer la lecture ô combien passionnante et instructive du livre :

« Le rapport Campbell »

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51AHQUMdDAL._SL500_AA300_.jpg

 

 

 

 

 

Ce livre peut être considéré comme la plus vaste étude jamais réalisée sur la relation qui existe entre nutrition et santé. Si nous ne devions lire qu’un seul livre sur l’alimentation, autant que ce soit celui-là. Il est clair, richement documenté par toutes les études réalisées depuis des dizaines d’années.

Bien évidemment ce livre pointe du doigt nos dérives alimentaires qui sont responsables de bon nombres de maladies modernes. Tout y est passé en revue. Le cancer, les maladies cardiaques, le cholestérol, l’obésité, le diabète et bien d’autres.

Nous savons que si nous arrêtons de manger nous mourrons. Il n’y a donc aucune incohérence à penser que notre santé soit liée à notre alimentation. Ne sommes nous pas ce que nous mangeons ?

Nous savons aussi que les intérêts financiers sont devenus tels qu’il ne faut pas espérer non plus que les choses changent facilement.  L’offre alimentaire qui nous est faite, l’est pour servir ces intérêts, même si cela va à l’encontre de notre santé.

Il appartient donc à chacun de nous de reprendre en main son alimentation si on ne veut plus avaler n’importe quoi.

Dans notre société, comprendre la nutrition devient une véritable force. Lorsque je rencontre des personnes qui découvrent que je suis végan, j’ai souvent à faire à la même question. « Mais comment tu fais pour les protéines ? » Cette question n’est pas anodine. Elle montre à quel point nous avons perdu le savoir de la nutrition, et ce, quelle que soit la couche sociale. Et je comprends d’autant plus cette ignorance, puisque lorsque j’ai fait ce choix de vie, il m’a fallut réapprendre à manger, retrouver un savoir perdu, prendre le contrôle de mon alimentation pour ne plus la subir.

Repost 0
Published by Genfi - dans Nutrition
commenter cet article
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 10:09

Aujourd'hui, nos ordinateurs  ont des processeurs avec double coeurs, quadruple voire plus. En deux mots les machines ont de plus en plus de coeurs.


Voilà qui est très inspirant...

 

A défaut d'en avoir plusieurs, puisse le coeur de l'Homme grossir autant que celui des machines qu'il utilise.

Repost 0
Published by Genfi - dans Réflexion
commenter cet article
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 13:03

Le 30 septembre 2011 un drôle de décret a été voté à l’assemblée. Alors que le nombre d’études montrant les bienfaits d’une alimentation végétale augmente, alors que les protéines animales sont de plus en plus montrées du doigt dans les maladies devenues fréquentes comme le cancer, les crises cardiaques, le diabète, cholestérol et autres, on aurait pu croire que la tendance amènerait les pouvoir publics à prendre des mesures dans ce sens.

 

C’est oublier le poids des lobbies dans la politique… Puisque la consommation de protéines animales commençait à se réduire suite cette prise de conscience, les lobbies concernés se sont arrangés pour rendre viandes, poissons et lait obligatoires à chaque repas dans toutes les cantines scolaires et restauration dites captives. Celles où le consommateur n’a pas le choix.

 

http://petition.icdv.info/imgs/VegeTasRien-inverse.pngLa conséquence directe c’est qu’évidemment, il deviendra impossible pour un bon nombre de parents de faire manger leurs enfants à la cantine. Si aujourd’hui il est possible de demander qu’un enfant puise manger végétarien, cette liberté, est tout simplement supprimée par cette loi qui n’autorise aucune autre alternative.

 

Qu’on soit végétarien ou pas, on ne peut qu’être surpris par la suppression de cette liberté  fondamentale concernant les choix alimentaires.

 

Si vous pensez que cette liberté de choix est une liberté qu’il faut défendre, dans ce cas, je ne peux que vous inviter à signer la pétition ci-dessous.

 

http://petition.icdv.info/

Repost 0
Published by Genfi - dans végétarisme
commenter cet article
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 21:12

Après avoir écrit un mail à mon député (voir article ci-dessous), je me suis dit qu'écrire à l'Elysée permettrait d'en remettre une couche.

 

 

Monsieur le président,

c’est avec beaucoup d'effroi et de tristesse que j’ai découvert les évènements du 8 octobre 2011 dans les arènes de Rodilhan. Arènes qui sont devenues le théâtre d’une effroyable violence à l’encontre de militants pacifiques venus demander l’abolition de la corrida. Les militants enchainés au centre de l’arène se sont vu violemment pris à partie par des aficionados déchainés, des femmes se sont vues humiliées, par des coups, des crachats, certaines se retrouvant même presque nues après s’être fait arracher leurs vêtements par des aficionados à la moralité plus que douteuse. Je souhaite de tout coeur que le nécessaire soit fait pour que les responsables de cette violence répondent de leurs actes devant la justice.

Ce triste fait divers met encore une fois en lumière l’incohérence de la loi française traitant de la souffrance animale. Si nous regardons les choses avec objectivité, c’est cette loi incohérente qui attise les tensions entre les partisans de l’abolition des corridas et les aficionados.

D’un côté nous avons un texte de loi qui dit que nous n’avons pas le droit de faire souffrir un animal, et que le faire dans le simple but de s’amuser et un délit.

De l’autre nous avons un alinéa qui autorise l’acte de cruauté s’il procède de tradition ininterrompue. En deux mots on peut continuer à torturer si on n’arrête pas de le faire. Ce que dit cette loi, c’est « n’arrêtez pas de torturer, sinon après ce sera interdit par la loi. »

C’est donc la loi qui incite à poursuivre ces actes de barbaries sur les animaux. Pour les aficionados, un seul mot d’ordre : Ne pas arrêter la tradition.

Où est la logique de la loi ? La loi est le fondement d’une société. Elle a besoin de cohérence. On ne peut pas dire une chose et son contraire. On ne peut pas demander aux Français d’être conscient de la souffrance animale, de respecter les animaux et de laisser des bêtes se faire torturer dans des arènes sans rien dire. Notre histoire fait de nous un peuple qui a toujours dit non à l’injustice. On ne peut pas regarder des animaux subir des actes d’une telle cruauté et se résigner.

Cette injustice est devenue insoutenable pour la majorité d’entre nous. Injustice car il ne fait aucun mystère qu’un référendum conduirait à l’abolition des corridas. Malgré cela, les politiques restent sourds à la volonté du peuple. Injustice car régulièrement dans votre discours vous avez souligné que le monde change, et qu’il nous fallait renoncer à bon nombre de nos acquis pour s’adapter à ce changement. Dans ce cas pourquoi pour la corrida devons-nous rester aveugle au changement et devons-nous nous enchainer au passé ? Injustice car des animaux de la même race ont droit à des traitements différents selon qu’ils prennent la direction de l'abattoir ou des arènes. La discrimination injuste.

Je suis conscient que cette loi est ancienne et que vous n’êtes pas responsable de sa publication. Mais aujourd’hui, une proposition de loi (N°3695) visant à mettre un terme à cette pratique barbare est à l’étude à l’assemblée. Un appui de votre part pour que cette proposition de loi ne finisse pas à la corbeille serait le minimum que vous puissiez faire pour rendre à la loi la cohérence qui lui fait défaut. Abolir la corrida serait un acte fort, une décision historique, un pas de plus vers un monde plus juste.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de ma très haute considération.


Repost 0
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 09:01

Einstein disait :

 

Le monde ne sera pas détruit à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui laissent faire.

 

Ce 8 octobre 2011, dans les arènes de la ville de Rodilhan, un déchainement de violence et de haine inouie à l’encontre des manifestants venus demander pacifiquement l’arrêt des corridas m’incite à écrire un article un peu plus dur pour une fois.

 

Bref rappel des faits

Comme moyen d’action, les militants ont choisi de venir s’assoir et s’enchainer au milieu de l’arène et demander l’arrêt des corridas. Une action pouvant certes qualifiée de troubles à l’ordre public, mais là n’est pas le problème. Les autorités locales présentes auraient simplement dû faire évacuer les manifestants.

 

Malheureusement, les responsables locaux, ont choisi une autre voie, ils ont préférer livrer les manifestants en pâtures aux aficionados déchainés, plein de colère et de haine. Les manifestants ont été littéralement passé à tabac, les filles se sont vu frappées à coup de poings, tiré par les cheveux et pire encore arraché leurs vêtements devant des officiels hilares devant le spectacle. Le tout encouragé par un public qui n’hésitait pas à demander la mise à mort des manifestants.

 

rodilhan2rodilhan3

 

rodilhan1

 

 

 

A un moment, il faut savoir dire stop. Cette chance, aujourd’hui nous l’avons. Une proposition de loi à l’assemblée, demandant de mettre fin à l’exception qui sans cette exception placerait la corrida dans les actes de barbarie prévus par la loi. Pour donner toutes ses chances à cette proposition de loi, il est nécessaire que le plus grand nombre d’entre nous envoie un mail à son député pour l’inviter à voter cette loi.

 

Vous pouvez connaitre le nom de votre député à cette adresse

 

http://www.assemblee-nationale.fr/13/tribun/xml/departements.asp

 

il suffit ensuite de lui écrire quelques mots pour qu’il vote la proposition de loi ci-dessous

 

http://www.assemblee-nationale.fr/13/propositions/pion3695.asp

 

C’est le moins que nous puissions faire si nous voulons faire en sorte que  que ce spectacle d'un autre âge cesse.

 

Ne laissons pas passer cette chance, plusieurs députés sont déjà signataires, il est important que tout ceux qui souhaitent en finir avec la corrida appuient cette proposition en écrivant à son député.

 

Un peu plus de compassion dans ce monde ne pourra nous faire que du bien.

Repost 0
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 10:37

personne ne désire mourir. Même ceux qui veulent aller au ciel n’ont pas envie de mourir pour y parvenir. Pourtant, la mort est un destin que nous partageons tous. Personne n’y a jamais échappé. Et c’est bien ainsi, car la mort est probablement ce que la vie a inventé de mieux. C’est le facteur de changement de la vie. Elle nous débarrasse de l’ancien pour faire place au neuf. En ce moment, vous représentez ce qui est neuf, mais un jour vous deviendrez progressivement l’ancien, et vous laisserez la place aux autres. Désolé d’être aussi dramatique, mais c’est la vérité.


Votre temps est limité, ne le gâchez pas en menant une existence qui n’est pas la vôtre. Ne soyez pas prisonnier des dogmes qui obligent à vivre en obéissant à la pensée d’autrui. Ne laissez pas le brouhaha extérieur étouffer votre voix intérieure. Ayez le courage de suivre votre cœur et votre intuition. L’un et l’autre savent ce que vous voulez réellement devenir. Le reste est secondaire.

 

 

  http://a3.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash4/293967_256361934401685_100000836418496_656120_1757210785_n.jpg

 


 

Ceci est un extrait du discours de Steve Jobs à Stanford. Vous pouvez retrouver l'intégralité du discours à cette adresse.

 

http://blog.cozic.fr/retranscription-du-discours-de-steve-jobs-a-stanford

Repost 0