Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 22:55
Ça ne fait encore pas beaucoup de bruit, mais l’envie de voir pousser un circuit de formule 1 en région parisienne fait son chemin... Manifestement, les circuits que nous avons déjà ne suffisent pas, et malgré la crise, notre cher gouvernement et prêt à investir des centaines de millions d’euros pour voir fleurir ce projet.

Rappelons quand même qu’à ce jour, plusieurs personnalités de la F1 ont tiré la sonnette d’alarme en disant que la viabilité économique de la F1 n’était plus garantie et certains grand prix comme celui d'Australie est en déficit de plusieurs dizaines de millions d’euros...

C’est donc un drôle de choix que fait le gouvernement... Et cela en serait presque risible si les conséquences n’étaient pas aussi dramatiques.

Il faut savoir que le lieu choisi pour ce circuit se situe entre Flins et Les Mureaux dans les Yvelines. Cela ne vous dit peut-être pas grand chose, mais à cette endroit, il y a la deuxième plus grande réserve d’eau potable d’Île de France, de quoi alimenter 750000 franciliens.

De plus, ce projet de circuit mets à la poubelle un projet qui semblait plus que prometteur et nécessaire, celui de créer en Île de France un grand projet d’agriculture biologique dont on rappelle que l’objectif et normalement d’atteindre les 6% d’agriculture biologique en 2012. Nous sommes actuellement à 0,78%...

Maintenant, si on lève un peu le nez de la feuille et qu’on regarde un peu la situation mondiale, on réalise que depuis que la crise alimentaire fait parler d’elle, la guerre des terres a commencer. De plus en plus de pays se mettent à acheter des terres cultivables dans des pays pauvres pour pouvoir subvenir à ses besoins alimentaires. Dans cette guerre des terres qui s’annonce, que choisi notre gouvernement? de prendre des terres cultivables pour les transformer en circuit de formule 1. Par moment il serait bon que notre gouvernement arrête de s’agiter dans tout les sens pour prendre deux secondes pour réfléchir et éviter de faire n’importe quoi...

Quelques infos supplémentaires sur la guerre des terres à cette adresse:

http://www.infosdelaplanete.org/4999/a-vendre-pays-pauvres.html

On dit souvent que la réflexion précède l’action du sage, puissent nos élites retrouver cette sagesse...

Pour aider notre gouvernement à retrouver la raison, nous pouvons agir en participant à la cyberaction consistant à envoyer à nos élites un mail demandant l’arrêt de se projet stupide. Pour cela cliquer sur le lien ci-dessous

http://www.cyberacteurs.org/actions/action.php?id=366

et pour ceux qui peuvent, participer à la manifestation sur place le 17 janvier, vous trouverez plus d’information à cette adresse:

http://www.collectif-flinssansf1.org/non-classe/57/

Si nous sommes suffisamment nombreux, nous aurons peut-être la chance de manger des légumes bio plutôt que des fumées d’échappement...

Les générations suivantes comptent sur nous.
Repost 0
Published by Genfi - dans écologie
commenter cet article
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 22:42
Dis-donc, tu peux venir m’aider à sauver une vie?
Désolé, je ne peux pas il ne faut pas que je rate mon film à la télé...

Surréaliste comme dialogue non? Et pourtant, à peu de choses près, c’est grosso-modo ce qui se passe...

L’idée n’est bien évidement de ne culpabiliser personne, mais les fait sont là:  Si près de la totalité des personnes sont pour le don de sang, au final, c’est moins de 20% qui passent à l’acte. Bien sûr, il y a ceux qui aimeraient et ne peuvent pas donner, mais la majorité du temps, pour tous ceux qui peuvent, c’est simplement le manque de motivation, la peur, ou simplement pas le temps ou l’envie.

Pourtant aujourd’hui, les hôpitaux manquent vraiment de sang et de plaquettes. De nombreux malades sont en attente et beaucoup nécessitent des transfusions de sang ou de plaquettes plusieurs fois par semaine. Ce geste de solidarité est d’une grande nécessité, les établissements sanguins manquent vraiment de sang, et il est difficile de motiver les gens à donner.

Lors de mon dernier don de plaquette, il y avait une famille. La famille m’expliquait que tous les membres de la famille donnent depuis que l’enfant à été sauvé par des dons de plaquettes. Il recevait jusqu’à 3 dons par semaine.

C’est ça qui est surprenant, c’est que tous autant que nous sommes, si nous avions notre enfant entre la vie et la mort, ou que nous même nous soyons dans le besoin d’une transfusion, nous aurions un mal fou à comprendre que si peu de gens franchissent le pas du don dans la mesure où tout le monde est convaincu de son utilité.

Pourtant, je vous assure, c’est vraiment facile. Le don de sang est certes plus rapide que le don de plaquettes, mais les deux ne demandent qu’un peu de notre temps. Et pour être franc, si le don de plaquette fait bizarrement plus peur que le don de sang, au final, je trouve qu’il est moins fatiguant. Car il n’enlèvent que les plaquettes et remettent le reste.

Pour ma part, j’y vais avec un groupe d’amis. On se réuni à plusieurs, on choisi le samedi matin pour que tout le monde soit dispo, on réserve les machines pour le don de plaquettes et on fait ça en groupe. C’est quand même plus sympa.

En tout cas, peu importe la manière dont vous pouvez faire ce geste, seul, ou en groupe, l’important c’est de réussir à se motiver pour maintenir la solidarité entre les êtres, faire en sorte qu’un peu de notre temps améliore la vie de malades en souffrance. C’est un geste simple, que beaucoup d’entre nous peuvent faire sans aucune contre-indication.

Et puis j’avoue que j’aime assez cette idée que les êtres marquent leur solidarité par le sang. que nous prenions conscience que notre sang dépasse les frontières que nous ne savons pas franchir. Que c’est peut-être notre sang qui a aidé la personne vers qui on aurait pas envie d’aller, ou que c’est le sang de ceux qu’on détesterai qui nous à sauvé... Peut-être cela nous aiderait-il à vivre mieux ensemble, allez savoir... tous les êtres frères de sang...

en tout cas, si vous voulez vous lancer dans cet acte solidaire, n’hésitez plus, je vous mets le lien vers le site qui vous permettra de trouver le centre le plus proche de chez vous.

http://www.dondusang.net/
Repost 0
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 00:51
Je vous souhaite à tous une très bonne année 2009.

Puisse cette année voir vos rêves et aspirations se réaliser, puissiez vous jouir du bonheur et des causes du bonheur, puissiez vous rester loin de la souffrance et des causes de la souffrance.

A ceux qui ont déjà trouvé l’amour, puissiez vous le garder et le développer encore et encore, à ceux qui ne l’on pas encore trouvé, je vous le souhaite pour 2009.

N’oublions pas, plus que jamais, de placer l’année 2009 sous le signe de la solidarité. La crise que nous traversons ne doit pas être celle des valeurs humaines. Puissions nous garder et développer notre compassion à l’égard de ceux qui souffrent.

encore plein de bonnes choses pour vous et vos proches.

BONNE ANNEE 2009
Repost 0
Published by Genfi - dans Divers
commenter cet article
24 décembre 2008 3 24 /12 /décembre /2008 11:50
Avec un peu de retard je vais répondre au tag de Marie-Poppins, et rejoindre par la même occasion mon ami Tristan.

Le tag:

« Cite la personne qui t’a taguée. Ouvre un livre à la page 123. Recopie à la 5e ligne les 5 lignes suivantes. Indique le titre du livre, l’auteur, l’année d’édition. Tague 4 personnes dont tu souhaites connaître les lectures et avertis-les. »

Puisque mon ordinateur est à côté d'une étagère pleine de bouquins, je tends le bras, attrappe un livre, l'ouvre à la page 123, je regarde la 5eme ligne... Non! je recommence, avec un autre... En fait, c'est un vrai challenge... quel livre prendre? car si un livre est sur cette étagère, c'est qu'il me plait beaucoup... sinon, il serait sur l'autre étagère qui n'est plus à portée de main...

Je triche donc un peu et regarde la page 123 de quelques livres... Puis pour m'aider dans mon choix, je me demande de quoi j'aurai envie de parler? Et mon regard se dirige naturellement vers un livre du Dalaï-Lama:

Leçon d'amour

J'ai trouvé mon thème. Maintenant, quoi que puisse contenir la page 123, c'est ce que j'écrirai. Je l'ouvre à la page qui va bien, glisse mon doigt sur la 5ème ligne, il y a juste un mot:

détermination.

C'est la fin d'un paragraphe. Mais bon c'est la 5ème ligne, il ne me reste donc plus qu'a recopier les 5 lignes suivantes:

Avec de la volonté, on trouve toujours une solution. Face à une situation difficile, si nous perdons courage ou si notre volonté s'affaiblit, si nous sommes indolents ou si nous ne nous sentons pas à la hauteur de la tâche, nous pensons qu'il est impossible de surmonter cette dif-

Voilà, c'était les 5 lignes suivantes... Mais comme c'est Noël je fini le paragraphe. Car s'arrêter sur un début de mot... c'est mesquin... donc voici la suite:

ficulté. La volonté qui nous abandonne ne peut plus nous protéger de la souffrance. Au contraire, elle l'augmente. Notre courage doit être à la hauteur des épreuves que nous rencontrons.

voilà, ces lignes sont tirées du livre "Leçon d'amour" de Sa Sainteté le Dalaï-Lama, aux éditions Plon.

Je dois maintenant taguer d'autres personnes, et comme d'habitude, c'est laissé au bon vouloir de chacun. Ceci dit, je taguerai bien Martine, Alice, Féline, Marlène...

Et puisque c'est de circonstance, je vous souhaite à tous un

 JOYEUX NOËL

que l'amour et la fête envahissent vos coeurs et vos maisons.

Repost 0
Published by Genfi - dans Divers
commenter cet article
22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 13:24
Je ne vois pas d'autre issue: que chacun de nous fasse un retour sur lui-même et extirpe et anéantisse en lui tout ce qu'il croit devoir anéantir chez les autres. et soyons bien convaincus que le moindre atome de haine que nous ajoutons à ce monde nous le rend plus inhospitalier qu'il n'est déjà.
Repost 0
21 décembre 2008 7 21 /12 /décembre /2008 13:59
Il paraît que les scientifiques s'interrogent encore pas mal sur la disparition des dinosaures. Une météorite, un changement climatique, ou que sais-je encore. C'est important de savoir pourquoi les dinosaures ont disparu...

Pourtant, les scientifiques peuvent se réjouir, car si pour les dinosaures on doute encore, nous avons une certitude sur la cause qui provoquera certainement la disparition de l'espèce humaine... sa propre bêtise...



Repost 0
Published by Genfi - dans Réflexion
commenter cet article
10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 22:22
Repost 0
Published by Genfi - dans écologie
commenter cet article
3 décembre 2008 3 03 /12 /décembre /2008 21:38
Ce sont des chiffres qu’on entend souvent, dès que l’on parle de la répartition des ressources. Mais au final, les entendre ne semble pas provoquer une prise de conscience particulière. On nous dit que



20% de la population mondiale utilise 80% des ressources de la planète, et 80% de la population mondiale essai de survivre avec 20% des ressources restantes.

Mais concrètement qu’est-ce que ça représente?

Tout le monde comprend facilement que nous vivons sur une planète aux ressources limitées, et nous le comprenons d’autant mieux lorsque certaines ressources viennent a manquer comme l’eau douce ou le pétrole.

Nous avons donc une Terre avec ses habitants et un nombre fini de ressources à se partager. Imaginons que les ressources soient matérialisées par une tarte, et que la population mondiale soit représenter par 10 individus. Si on applique les principes de répartitions énonces ci-dessus cela donne:

2 personnes prennent 8 parts, pour faire simple 4 chacune et 8 personnes se partagent 2 parts, soit 1/40ème de la tarte pour chacune de ces 8 personnes. Ce qui donne une tarte partagée de la manière suivante:



Vu comme ça, ça met en perspective les arguments qu’on entend sur les pays pauvres... Lorsqu’on entends que les pays pauvres sont pauvres parce qu’ils se débrouillent mal et que c’est de leur faute, on pourrait poser la question autrement:

Est-ce que les 2 personnes  qui profitent de 80% des ressources accepteraient de voir leur part passer de 40 à 10..? Car la question ne se pose pas autrement. Si il n’y avait pas de pauvres sur Terre, chacun aurait 10...

que sont prêtes à faire les deux personnes pour pouvoir conserver leur part de ressource à 40? Réalisons bien que le fait que la majorité de la population mondiale meure de faim nous arrange quand même plutôt bien...

Bien sûr, on nous parle de nivellement par le haut, mais là, on ne peut pas. Il y a 10 parts de tartes, le pâtissier est parti, il n’y a plus de farine et nous devons nous partager la tarte. Il faut que nous acception l’idée que nous consommons trop et au détriment des autres. Que l’énergie et les ressources que nous utilisons pour faire des “conneries” nous les prenons aux autres.

Revenir vers un monde équitable sous-entend forcement de modérer de manière significative notre consommation. Le partage des ressources doit se faire avec une notion d’équité et de justice. Prendre conscience de la manière dont se répartissent les richesses  fait de notre acte d’achat un acte engagé ou irresponsable.

Noël approche et nous allons encore acheter des tonnes de trucs inutiles, qui seront stockés ou jetés, simplement parce qu’il fallait acheter quelque chose. quel gâchis!!!

Il faut vivre simplement pour que les autres puissent simplement vivre... Gandhi.
Repost 0
21 novembre 2008 5 21 /11 /novembre /2008 14:07
L’égoïsme, ça ne marche pas

Les sociétés humaines se construisent sur des valeurs. Les êtres se mettent ensemble pour tirer un bénéfice de la vie en communauté. Et c’est bien vrai, ensemble, nous sommes toujours plus fort.

Si on analyse la crise actuelle, et qu’on se réfère à des indicateurs pertinents, on s’aperçoit qu’on retrouve à peu de chose près des situations identiques d’avant la crise de 1929. Par exemple, on constate qu’aujourd’hui, les revenus sont aussi mal répartis qu’en 1929. La répartition de la richesse produite est de plus en plus inéquitable.

http://dechiffrages.blog.lemonde.fr/2008/11/10/des-revenus-aussi-mal-partages-qu%E2%80%99en-1929/

Sans rentrer dans des considérations économiques complexes que je serai bien incapable de mener, je ne peux m’empêcher de penser que les valeurs qui fondent le libéralisme peinent à construire une société juste et équitable. L’idée semblait séduisante… Pour les apôtres du libéralisme, si on laisse les acteurs de la société se débrouiller avec pour seul ligne directrice le « chacun pour soi », la société ne peut que s’enrichir, par ce que ces mêmes apôtres appellent le phénomène de ruissellement… C'est-à-dire que si quelqu’un s’enrichi beaucoup, il finira bien par en retomber quelque chose sur ceux qui sont en dessous. Eux aussi devant développer la même stratégie du « chacun pour soi ». C’est un peut comme si on remplaçait la loi du plus fort qui sévit dans la jungle par la loi du plus riche… Elle paraît plus morale car elle ne nécessite pas d’être violent… quoique…

Cette volonté de vouloir s’enrichir toujours plus et au delà du raisonnable, conduit les acteurs économiques à faire tout et n’importe quoi. Ceux qui définissent les règles de la répartition de la richesse s’octroyant une part de plus en plus grosse en dépit du bon sens. Aussi grande soit la force de travail d’un grand patron, comment imaginer que son travail coute 300 fois celui d’un ouvrier ? Prendre une décision, signer des papiers, avoir des responsabilités certes doit conduire à un salaire correct, mais la force de travail, ce sont les employés qui la représente.

Ces abus ont conduit à une véritable crise de la répartition comme en 1929 comme le montre les graphiques présentés dans le lien plus haut. Le moteur de cette mauvaise répartition n’est autre que l’égoïsme et l’avidité des dirigeants. A cela se rajoute l’avidité des financiers qui n’ont d’autre philosophie que de gagner toujours plus que l’année précédente.

On peut prendre le problème dans tous les sens l’égoïsme ça ne marche pas. On ne peut construire une société juste et équitable en ayant pour valeurs de bases l’égoïsme et l’avidité de ses membres. Une société humaine sera agréable à vivre si les valeurs que ses membres partagent sont des valeurs comme l’altruisme, la solidarité, le partage. Ce sont ces valeurs qu’il faut promouvoir. Ce sont ces valeurs qui assurent un mieux à vivre ensemble.

Trop d’égoïsme conduira toujours à des crises, que ce soit à l’échelle mondiale ou simplement d’une maison. Nous avons tous pu expérimenter les conséquences de l’égoïsme à notre échelle. Cela devrait nous suffire à nous convaincre que ce n’est pas une valeur qu’il faut défendre. Nous y gagnerons tous à être solidaires, car c’est la solidarité et le partage qui nous ont toujours permis de nous sortir des situations de crise.

Je sais bien qu’à chaque fois que je dis cela, j’ai droit aux mêmes commentaires disant que l’homme est égoïste par nature et que si ce n’est pas nous qui sommes égoïstes c’est simplement par ce que les autres le sont… Inconsciemment tout le monde voudraient être moins égoïstes, mais concrètement personne n’ose…

Il faut réaliser que dire que l’égoïsme est dans notre nature, nous condamne tout simplement… ça nous conduit dans une impasse où tout le monde perd à plus ou moins long terme. Le choix de la solidarité et du partage c’est le choix d’avoir une solution pour tout le monde, c’est le choix du bien être pour tous. Avec tous ses progrès technologiques et scientifiques, le monde a vraiment les moyens d’être un monde agréable à vivre si nous développions ces valeurs.

J’espère vraiment que la crise nous ouvrira les yeux et que nous ne répèterons pas les mêmes erreurs.

Repost 0
14 novembre 2008 5 14 /11 /novembre /2008 11:10
Voici un petit jeu en ligne destiné aux jeunes pour les sensibiliser sur les problèmes rencontrés par les gorilles, et pour avec un peu de chance, ils aient l'occasion d'en voir....

http://www.espace-sciences.org/science/images/images-maj/Perso/manipulations/gorilla/gorilla.htm



Repost 0
Published by Genfi - dans A découvrir
commenter cet article