Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 18:32

Quiconque souhaite se faire un avis objectif sur la nécessité de manger de la viande pour avoir des protéines, se retrouve vite perdu tant le web regorge d’articles qui disent tout et son contraire. Qui croire ? Le débat tourne vite à bataille d’experts qui ne permet plus à tout un chacun de se faire une véritable opinion sur le sujet. Le débat reste sans fin. Ce qui n’est pas pour déplaire aux partisans des protéines animales puisque dans le doute on ne change rien.

Tentons d’aborder le sujet sous un angle plus pragmatique. Pour consommer de la protéine animale il faut tuer des animaux. Beaucoup d’animaux. Au bas mot c’est environ 70 milliards d’animaux terrestres qui sont tués chaque année pour fournir cette fameuse protéine animale. Une véritable industrie qui rapporte chaque année des milliards à ceux qui la contrôle.

Ce génocide animal est perturbant. La violence avec laquelle les animaux sont élevés et abattus est une vérité qu’il faut impérativement cacher. Raison pour laquelle vous ne verrez jamais un élevage intensif avec des fenêtres, on dissimule derrière des murs épais et on éclaire à la lumière artificielle. Même si des fenêtres auraient apporté une lumière gratuite. Idem pour les abattoirs, il est hors de question de voir ce qu’il s’y passe.

L’être humain n’aime pas la violence gratuite. A partir de là les partisans de la protéine animale doivent mettre en place d’énormes stratégies de communication pour justifier ce massacre par la nécessité. Et il suffit de voir le nombre de personnes qui pensent que les protéines se trouvent seulement dans la viande pour constater que leur stratégie de communication est efficace. Or, en fouillant un peu on trouve très vite que c’est faux. Les végétaux et notamment les céréales contiennent eux aussi des protéines. Et heureusement car sinon les herbivores n’existeraient. Car il en faut des protéines pour faire un éléphant, un taureau ou autres herbivores.

On va donc nous dire que les protéines de la viande sont de meilleure qualité et ont rend le débat plus complexe en parlant des acides aminés. On peut prendre le problème dans tous les sens, si un éléphant est capable de trouver dans les végétaux tous les acides aminés dont il a besoin pour construire son corps, difficile d’imaginer qu’on ne puisse pas faire pareil. Et il est vrai qu’en ayant une alimentation végétale variée, on dispose de tous les acides aminées nécessaire à notre métabolisme. Là encore l’argument n’est pas bien solide, mais il est récurent.

Un peu à l’image du lait. On nous dit qu’il faut boire du lait de vache pour avoir du calcium, alors que la vache elle-même n’en boit pas une seule goutte et pourtant fourni beaucoup de calcium. Rien de surprenant les végétaux contenant du calcium.

Bref, la seule raison pour qu’on accepte ce génocide animal, c’est de démontrer qu’on n’a pas le choix, qu’il est vital à notre santé et notre survie. L’industrie de la protéine animale s’y emploie à coup de millions dépensés en communication en tout genre.

De l’autre côté, beaucoup de gens trouvent ce massacre inutile et inhumain. Ils font donc le choix de ne plus consommer de protéines animales. Et contrairement aux affirmations cités plus haut, ceux qui se passent de protéines animales ne sont pas plus malades que les autres, voire en meilleure santé. Chaque végétarien sur pied est une preuve vivante qu’on peut se nourrir seulement de protéines végétales.

Pour détourner la population de cette simple évidence, on complexifie inutilement le débat des protéines pour que les consommateurs restent dans le doute. On le sait, c’est une industrie très puissante, qui dispose de beaucoup de moyens financiers pour faire croire qu’on massacre par nécessité.

Pourtant on sait que la consommation de viande donne du cholestérol et est responsable chaque année en France de plus de 80000 morts par maladies cardio-vasculaires, directement imputable à cette consommation.

Là ce sont les lobbies pharmaceutiques qui prennent le relais, puisqu’eux aussi tirent grand bénéfice de la consommation de protéines animales. Les médicaments contre le cholestérol rapporte quelque chose comme 30 milliards de dollars par ans. N’attendez pas qu’ils s’assoient sur une telle manne financière même s’il est scientifiquement prouvé qu’un végétarien souffre rarement de cholestérol. Là encore avec quelques millions en communication on fourni du prêt-à-penser à la population.

C’est à cause de la génétique qu’on souffre du cholestérol...

Cet argument à lui seul est une pépite... Qui ne l’a pas entendu..?

Oui, nous sommes génétiquement programmer pour faire du cholestérol, c’est même le foie qui est chargé de cette tâche. Une fois produit, celui-ci descend du foie vers l’intestin participe à la digestion et une partie est réabsorbée pour retourner dans le sang pour participer au métabolisme du corps. Nous n’avons donc pas besoin d’en apporter à notre corps, il produit tout ce dont il a besoin.

Lorsqu’on mange de la viande on vient rajouter du cholestérol au cholestérol produit par le foie. Pas compliqué de comprendre d’où vient la surcharge en cholestérol dans le sang. 

Devenus complices, l’industrie de la viande et l’industrie pharmaceutique vont tâcher de nous faire comprendre que le génocide animale est une nécessité, mais ni l'une ni l'autre ne nous expliquera pourquoi ceux qui ne consomment pas de protéines animales sont en bonne santé.


Plutôt que de partir dans des débats complexes sans fin soyons plus pragmatique. Comprenons que les intérêts financiers des partisans de la protéine animale sont énormes et surtout fions nous à notre bon sens. Nous avons tous autour de nous des gens qui ne consomment pas de protéines animales et qui sont en bonne santé. Plus qu’une simple théorie scientifique, ces personnes sont les preuves vivantes qu’on peut être en bonne santé sans protéine animale. On aura certes toujours quelqu’un pour nous dire qu’un enfant est mort parce que ses parents ne mangeaient pas de protéine animale, mais là encore interrogeons nous sur pourquoi on surmédiatise ces rares faits divers et qu’on passe sous silence les 80000 morts par an en France directement imputable à la consommation de viande.

Ne soyons pas dupes si les protéines animales étaient nécessaires les végétariens et végétaliens ne seraient pas aussi nombreux...

 

 

http://sphotos-c.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash4/252611_3636269458232_1624223789_n.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Genfi - dans Nutrition
commenter cet article

commentaires

Angélique 04/08/2014 17:06

J'ai étudié votre blog, et je peux vous dire que j'apprécie sincèrement votre style d'écriture

visit here 25/02/2014 12:34

I too had turned to the web for the final opinion in having animal meat for protein supplements but was surprised to find that each site had a different opinion. This had put me in great doubt and I have decided to consult a nutritional doctor.

Corinne 20/01/2013 17:54


Bonjour, très intéressant point de vue... Personnellement, je n'arrive plus à manger de la viande mais je suis entourée de "viandards" qui aiment ça, la viande. Alors, je préfère en acheter moins
mais je sais d'où elle vient, comment elle a grandi, comment elle "finit" autrement dit si l'éleveur respecte sa bête... Je déteste toujours autant ça mais c'est mieux que... ce qu'on connaît, ce
génocide animal rappelé dans http://www.lepoint.fr/societe/le-manifeste-vegetarien-extraits-de-no-steak-d-aymeric-caron-18-01-2013-1616780_23.php

mato sapa 28/12/2012 08:20


un débat sans faim... bel article mon Genfi, je l'expédie à Valérie et sur fb , que ça permette de réfléchir...


Bon bout d'an et à l'an qué ven

Genfi 28/12/2012 11:22



J'ai voulu écrire mon titre ainsi puis je me suis ravisé. C'est vrai que le jeu de mot était tentant.


 


Merci pour le partage.


 


Bises.



patriarch 28/12/2012 06:52


Bonne fin d'année et nos meilleurs voeux pour 2013. Amicalement

Genfi 28/12/2012 11:21



Bonne fin d'année et meilleurs voeux à toi aussi.