Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 10:01

On a souvent tendance à considérer l’écologie comme une préoccupation de bobo, ringarde et déconnectée des réalités économiques. Pourtant, si on se projette suffisamment loin dans le futur, on réalise que l’écologie est une des clés de l’évolution de l’humanité.

 

Bien sûr, pour que ce soit le cas, il y a un pré-requis, c’est que l’humanité ne s’autodétruise pas entre temps…

 

Si l’humanité parvient à se montrer raisonnable, sur ce plan, il y a fort à parier qu’elle se mette en quête d’une nouvelle planète et/ou  se mette à construire de grands ensembles habitables dans l’espace. Ces solutions sont déjà à l’étude, et il n’est pas besoin d’être un grand visionnaire pour deviner que ce sera le futur de l’humanité.

 

Oui, mais voilà, toutes ces solutions reposent sur une hypothèse forte, celle de pouvoir faire vivre des humains dans un milieu clos en totale autarcie. Car s’il est possible de ravitailler une station orbitale abritant quelques âmes, ravitailler une ville complète risque de poser de sacrés problèmes qui augmenteront avec la distance. Sans parler des grands vaisseaux abritant une population en quête d’une nouvelle planète à coloniser.

 

C’est sur ce point que l’écologie devient une science cruciale pour l’avenir. Aujourd’hui, les deux seules expériences à grande échelle de biosphere capable de faire vivre en totale autarcie une population ont été des échecs. C’est-à-dire qu’à ce jour, notre connaissance sur la manière dont l’écosystème nous permet de vivre n’est que partielle. Nous n’avons toujours pas compris comment un système peut se réguler lui-même pour permettre la vie. Pourtant, dans les expériences de biosphère, on avait pris soin de reproduire ce que nous pensions nécessaire, d’ajouter plusieurs petites bêtes dans la terre et ailleurs, reproduit le cycle de l’eau, d’ensoleillement, les cultures nourricières, le gibier, le recyclage des ordures etc. Mais ça n’a pas marché.

 

La connaissance que nous avons de notre écosystème ne nous permet donc pas de le reproduire à l’identique ou simplement d’en créer un viable. Pour ne pas arranger les choses, nous malmenons tellement l’écosystème qu’il devient difficile de savoir si le modèle que l’on tente de reproduire n’est pas déjà un écosystème en train de mourir d’une mort lente que la taille de la planète nous empêche de réaliser.

 

Il devient donc urgent et nécessaire de prendre soin de notre écosystème, de l’étudier, de le préserver, de le respecter, ne serait-ce que pour comprendre comment il fonctionne et avoir une chance d’être capable de le reproduire et surtout nous maintenir en vie jusqu’à ce qu’on soit capable de coloniser l’espace...

 

Loin d’être ringard et de nous ramener au temps préhistorique, l’écologie est une des clés de la survie de l’humanité sur Terre et dans l’espace pour les générations futures. L’écologie est une science moderne qui nous permettra d’éviter les erreurs du passé et surtout nous permettra d’avoir confiance en notre avenir.

Partager cet article

Repost 0
Published by Genfi - dans écologie
commenter cet article

commentaires

Tristan 31/10/2010 16:57



Ah je comprends mieux ton article avec cette explication "les voyages spatiaux sont un prétexte". Je ne suis pas bien sûr que c'est en embarquant des champs de tomates à bord d'un vaisseau qu'on
aille très loin. Si l'humanité doit se promener loin dans l'espace, à mon avis, ce n'est pas pour les décennies à venir, alors que la préservation de notre environnement est une préoccupation des
décennies à venir.


Les expériences des échos systèmes, pour moi, nous ont surtout appris qu'on s'est bercé d'illusion et d'orgueil et s'imaginant qu'on pouvait refaire la vie dans une bulle, au cas où on aurait
tout cassé autour... On sait maintenant qu'il ne vaut mieux pas tout casser autour et ça c'est une bonne nouvelle qu'on en ai pris conscience.


 



Mamapasta 31/10/2010 07:50



l'écologie ne commencerait elle pas en une régulation de la population humaine, ce qui éviterait d'avoir à s'enfermer de longues années dans un bocal en parfait
équilibre biologique?



patriarch 29/10/2010 09:55



Beaucoup pensent que Juppe en sera le prochain ministre !!!


 


Ciao



mato sapa 28/10/2010 14:29



je l'avais compris :-)))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))



mato sapa 28/10/2010 13:25



il manque une dimension quand on transplante la vie, la prise en compte du caractère unique et sacré de la manifestation. Et ça, les meilleurs labos ne peuvent le reproduire


toutes les expériences seront vouées à l'échec à moyen terme. Déjà dans les années 70 quand j'avais trainé mes espadrilles dans les couloirs de l'Inra, on parlait de culture de cellules de
mamelles de vaches accompagnées des petites hormones qui vont bien pour produire du lait... à la demande de la Nasa... Et ça a foiré bien sûr...


Il va falloir trouver autre chose. L'écologie est une science, un mode de vie, une philosophie, le mode d'emploi de l'être humain qui en se civilisant, perd le mode d'emploi...


potons provençau



Genfi 28/10/2010 14:05



 


 


Tu l'auras compris, les voyages spaciaux ne sont qu'un prétexte, l'idée ici, c'est de se dire qu'en étudiant l'écosystème et chercher à comprendre pourquoi
il permet la vie, on finisse par réaliser l'erreur que l'on fait à le négligeret le dégrader.