Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 10:17

Nous avons à peu près tous une bonne idée de ce qu’est le végétarisme. Même si cette définition regroupe parfois des personnes qui ont simplement abandonner la viande mais continuent à consommer du poisson. Le végétalisme est moins connu. Il est souvent la suite logique du végétarisme.

Dans le végétarisme on exclut de son alimentation toutes les chairs animales. Que ce soit viandes, poissons, crustacés.

Dans le végétalisme, en plus des chairs animales, ce sont tous les sous-produits animaux, comme le lait, les oeufs qui sont supprimés de l’alimentation.

Ces définitions se réfèrent à ce qu’on mange. Or, les motivations qui conduisent à faire un choix de régime alimentaire plutôt qu’un autre sont souvent très variées. On peut très bien avoir choisi de supprimer toutes protéines animales de son alimentation simplement pour sa santé, puisque de plus en plus d’études démontrent les bienfaits d’une alimentation végétale. D’autres expliqueront leur motivation par une sensibilisation à la souffrance animale.

Quel que soit le régime choisi, les mêmes questions reviennent dès que l'entourage découvre ce choix. Il est souvent demandé d’expliquer les motivations qui ont conduit à faire ce choix.

C’est une des raisons pour lequel j’aime bien le mot VEGAN (se prononce végan ou végane). Car en un mot, il donne toutes les réponses si tant est qu’on en connaisse la définition.

Être végan, c’est plus qu’un choix alimentaire, c’est une éthique, un choix de vie, une vraie philosophie.

Être végan c’est refuser l’exploitation animale sous toutes ses formes. Que ce soit pour se nourrir, se vêtir, pour les cosmétiques, la recherche médicale, etc.

Être végan c’est refuser le specisme. Qui à l’image du sexisme et du racisme considère que notre espèce est supérieure aux autres espèces et lui donne le droit de les exploiter.

Être végan c’est étendre le champ de sa compassion à tous les êtres sensibles. Qu’ils soient humain ou animal. C’est le respect de la vie sous toutes ses formes, la volonté d’oeuvrer pour une harmonie entre tous les êtres.

En comprenant ceci, on comprend aisément qu’une personne végan supprime tout alimentation d’origine animale, se chausse et se vête en bannissant cuir, fourrure, laine, etc. choisisse des cosmétiques non testés sur animaux et de manière générale rend sa consommation responsable en s’assurant autant que possible, que les produits consommés sont compatibles avec l’éthique végan. Autant que possible car être végan à 100% est très difficile dans nos sociétés modernes, le végan oriente donc son action pour tendre vers cet idéal. Il oeuvre pour un monde meilleur et incarne le changement qu’il souhaite voir dans le monde.

 

P1030803.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Genfi - dans végan
commenter cet article

commentaires

Triskel18 30/10/2012 15:19


L'argument "c'est la nature" est un classique, on parle aussi de "l'argument du lion et de la gazelle"....


Je me permets deux remarques.


La notion de "pitié" utilisée plus haut est non recevable, puisque relevant du champ sémantique des valeurs morales humaines, donc l'appliquer aux animaux non humains est une démarche
intellectuelle anthropocentriste. Par conséquent ce type d'argutie ne peut être un argument valable pour justifier le massacre et la consommation de milliards d'êtres sensibles par les animaux
humains qui les ont asservis. Le problème est que les animaux non humains ne sont décrits qu'avec nos mots, et perçus qu'à travers nos prismes, et qu'il n'y a pas moyen de faire autrement!
Autrement dit, le spécisme est de facto non évitable! (Jean Baptiste Eugène Vilmer a des approches interessantes là dessus!


La notion de nature, d'ordre naturel : lire également les cahiers anti spécistes!) - parmi bcp, http://www.cahiers-antispecistes.org/spip.php?article157 et http://www.cahiers-antispecistes.org/spip.php?article249


Pour ma part, je dis juste que NOUS, animaux humains, nous avons le choix, le choix d'adopter un mode de vie le plus possible exempt d'utilisation et d'appropriation des êtres vivants qui nous
entourent, tout en ayant nous même une vie pleine de santé. Et ce mode de vie revient à être vegan.

Genfi 31/10/2012 11:30



Suis d'accord avec toi.



brandonwalsh 07/11/2011 12:39



Je ne suis pas du tout végétarien mais je comprends qu'on puisse l'être. Mais si je devais l'être, ce serait plutot pour 2 raisons :


1)Eviter certains élevages horribles (les poules en batterie par ex.).


2)Diminuer l'impact sur l'environnement. J'ai lu qu'un kg de boeuf nécessitait environ 15000 litres d'eau (je sais, c'est sujet à discussion, mais c'est grosse maille)


En revanche, si c'est juste par respect des animaux, pour ne pas leur faire de mal, je vous rappelle que la chaine alimentaire entre tous les animaux s'en contrefout royalement... Les serpents
n'ont pas vraiment de pitié pour les animaux qu'ils engloutissent).



Genfi 07/11/2011 13:38



Il est vrai que la chaine alimentaire n'a aucun état d'âme. Toutefois, il existe une seule loi naturelle, la loi du plus fort. Or cette loi nous avons fait le choix de l'abandonner. Nous avons
construit des sociétés avec des valeurs qui nous élèvent. A partir du moment où la question de survie ne se pose plus, la prise en compte de la souffrance de l'autre, fusse t-il animal participe
à cette élévation de nos sociétés. si nous pouvons faire sans faire souffrir, alors autant le faire. En deux mots, ce n'est pas parce que le serpent n'a pas de pitié pour la proie qu'il engloutie
pour sa survie que nous nous ne devrions pas en avoir puisque notre survie n'est pas menacée. Nous voulons nous positionner au dessus de l'animal est c'est bien par ce genre de considération qui
nous fait abandonner nos instincts animals qu'on le réalise.


 



Histoires de bêtes 07/11/2011 10:01



Un résumé simple et clair du véganisme. Bravo ! :)



Genfi 07/11/2011 10:32



Merci à toi.



fahmy hanna sindy 02/11/2011 20:43



coucou Genfi, je suis Sindy d'action contre la faim nous nous sommes rencontrée dans la rue :) je n'ai pas oublié que la journée stand up for Tibet était aujourd'hui mais j'ai travaillée toute la
journée, je ne savais pas que le 2 tombait un mercredi malheuresement..si tu peux m'envoyer des infos n'hésites pas..j'irai voir sur les sites que tu m'as donné..à bientôt... :)



Marielore 27/10/2011 00:29


J'y aspire j'y aspire et quand je comprendrais comment m'alimenter sainement j'y viendrai!