Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 08:49

A l’heure où l’Europe s’apprète à réduire son aide alimentaire aux personnes en difficulté, voici une initiative intéressante qui permet à chacun de nous de participer de manière simple à la distribution de nourriture aux plus démunis.

 

Pour cela, pas besoin d’envoyer d’argent, il suffit d’un lien. Pour une fois le mot lien prend tout son sens.

 

En deux mots. Lorsque vous souhaitez partager un lien internet, plutôt que de donner directement l’adresse du lien, le site Virou.gr vous propose de raccourcir votre lien

 

 

 

Chaque carractère de gagné c’est un gramme de nourriture distribué. Ça peut paraître peu, mais plusieurs tonnes de nourritures ont déjà été distribuées grâce à ce principe.

 

Par exemple l’animation que j’ai mise sur youtube dont l’adresse est

 

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=rnYZ7G_af2s

 

devient grace à virou

 

http://virou.gr/rtmkt9

 

 

ce qui induit 44gr de nourriture.

 

Alors vu le nombre de lien que nous échangeons les uns les autres, n’hésitons pas à utiliser ce service original, que ce soit sur votre blog, tweeter ou sur FB

 

allez! je m'amuse avec quelques liens vers mes articles précédents.

 

http://genfi.over-blog.com/article-un-moyen-n-est-pas-une-fin-en-soi-78634660.html

http://virou.gr/nj9Grb

 

http://genfi.over-blog.com/article-la-compassion-qui-colore-notre-action-75748480.html

http://virou.gr/pO6Kh3

 

http://genfi.over-blog.com/article-nos-coeurs-pour-sanctuaire-74071896.html

http://virou.gr/n9yJan

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Toupidek 27/09/2011 12:26



Pour réduire la faim, il faut s'attaquer aux mécanismes économiques qui créent la faim : l'accaparement des terres agricoles pour des activités industrielles ou autres qu'agricoles, l'exode rural
induit par la spéculation et par les nécessités d'une croissance toujours plus délirante, la domination de la finance sur les décisions économiques, le maintien des oligarchies aux postes de
pouvoir politique, etc..

Et dans ce but, on peut vouloir faire la révolution, ou, si on n'est pas persuadé que le grand soir est la solution parfaite et que c'est pour demain, on peut se bouger un peu les fesses pour
jeter la droite dehors (parce que c'est elle qui met en oeuvre ces politiques néfastes, qui, précisément, créent les conditions de la faim !)  : militer, convaincre, voter.

Mais laisser croire qu'en cliquant sur son ordi, histoire de rendre plus visible une pub de Carrefour (qui affecte à son budget de communication une petite dépense pour la Croix-rouge
brésilienne), on va réduire la faim, c'est se donner bonne conscience pour pas un clou, et augmenter encore la démobilisation sur le terrain : le contraire de ce qui permettrait, justement,
d'aller un peu dans la bonne direction…

Quant à la compassion, la charité, allons plutôt vers la solidarité ! Et pour avoir, par exemple, participé à des collectes aux sorties de supermarchés en faveur d'organismes type Restau du
coeur, j'affirme qu'on est plus utile en donnant de son temps dans de telles structures, ou en donnant réellement des achats alimentaires à ces collectes, qu'on cliquant sur son ordi pour solde
de tout compte.

La naïveté devrait, tout de même, trouver quelques limites.


Bien cordialement,


Marc



Genfi 27/09/2011 12:52



Dans le principe, je ne peux pas te donner tort. Mais compte tenu de la situation, il serait dommage de passer à côté de cette aide car pour celui qui la reçoit elle a de l'importance. De plus
les gens convaincus que nous sommes agissent certainement plus que par leurs simples clics, mais il y a encore beaucoup qui ne font rien. Si ces gens qui font rien, peuvent agir par ce simple
moyen, c'est déjà un bon début. C'est mieux que rien.


 


Avec un peu de chance ce geste peut inciter à faire plus.


 


Cela me fait penser à cette histoire d'un égoïste incapable de donner, qui va voir un grand sage pour lui demander comment apprendre à donner dans la mesure où il lui est physiquement et
mentalement impossible de donner.


 


Le sage lui demande alors de prendre de l'argent dans sa main gauche pour le donner à sa main droite. Une idée qui a plu à l'égoïste car il gardait sa fortune. Mais en pratiquant cet exercice il
a mis en place les mécanismes du don qui lui ont permis par la suite de devenir généreux envers autrui.


 


En résumé, ce mécanisme n'empechera pas les donnateurs et acteurs que nous sommes à agir et donner, et il permettra à plusieurs personnes qui ne font rien de faire un peu. C'est déjà ça.