Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2006 3 29 /11 /novembre /2006 00:01
En jetant un oeil sur le site du monde, je tombe sur un article sur la surpêche que subit le thon rouge. Cet article est intéressant car il symbolise à lui seul les travers de notre société de consommation.

Au départ, une ressource: le thon rouge. Apprécié pour sa chair et ses apports nutritionnels l’homme s’est mis à le pêcher. Jusqu’à là, pourquoi pas. Mais la société que nous avons construit considère que toute activité humaine doit croître d’année en année. Cette démarche s’applique donc également à la pêche au thon. Le seul petit problème, c’est que le thon est une ressource vivante qu’il est nécessaire, voir impératif de laisser se reproduire si nous voulons en consommer l’année suivante. Si on en pêche un peu, la population de thon continuera à croître. On peut toutefois en pêcher plus jusqu’à un point d’équilibre où la quantité pêchée stabilise la population de thon. Si on dépasse cet équilibre, plus de solution, la population se réduira jusqu’au dernier.

La population humaine augmentant, tout le monde veut sa part de thon, et chacun veut que son affaire prospère de plus en plus chaque année. La quantité de thon n’étant pas infini, si l’on veut rester en dessous du point d’équilibre nécessaire à la continuité de l'espèce consommée, il est impératif que chacun en pêche de moins en moins si on est de plus en plus à le pêcher... Malheureusement, les marchés n’ont rien de raisonnable, encore moins d’équitable, la pêche au thon menace donc sérieusement la survie de l’espèce. Personne ne voulant renoncer à sa part, le thon est aujourd’hui condamné à disparaître.

Des mesures on certes été prises, mais quelles mesures!
voici les chiffres
29 500 tonnes : quota de pêche au thon rouge autorisé en 2007 dans la zone l'Atlantique est et la Méditerranée.

15 000 tonnes : niveau de prise au-delà duquel le renouvellement du stock de thon rouge n'est pas assuré.

50 000 tonnes : niveau de prise estimé, pêche illégale comprise. L'essentiel va engraisser dans des fermes marines.

Voilà comment on sacrifie une espèce pour gagner quelques argents dans une vue à très court terme. Une vision à plus long terme nous inciterai à beaucoup plus de modération dans notre consommation de thon, mais manifestement beaucoup se disent qu’ils seront mort avant que le thon disparaisse... Au rythme où ça va, pas sûr...

Alors puisque mes frères humains ont à ce point peur de manquer de thon rouge, je crois qu’il est plus sage pour moi de renoncer et de leur laisser ma part. Puissions nous être plus chanceux que les thons...

Partager cet article

Repost 0
Published by Genfi - dans écologie
commenter cet article

commentaires

marcel 30/11/2006 08:19

Un extrait de la conclusion d'un rapport de l'INRA sur l'élevage du thon rouge (http://www.inra.fr/internet/Produits/PA/an2004/num243/fauvel/cf243.htm#chap3 ) "La bonne tolérance de l'espèce aux paramètres de l'environnement suggère que le thon présente des atouts non négligeables vis-à-vis de la domestication. Cependant, toute variation rapide de ces facteurs a pour conséquence une mortalité parfois importante des cheptels, révélant une faible capacité d'adaptation de l'espèce. "

Le Loup 29/11/2006 19:55

L'homme vit en société, mais, de plus en plus, il ne pense qu'à "sa gueule" et "tant pis pour les autres".Cela se voit partout... Le Thon rouge n'est qu'un exemple malheureux et flagrant de plus.

stella:0040: 29/11/2006 13:30

Alors pourquoi les écolos sont contre les fermes de mer ? Je trouve que c'est un moyen acceptable de produire du thon ou autre poisson sans exterminer les espèces sauvages existantes.
Donne moi une explication rationnelle parce que, je bloque.

Genfi 29/11/2006 19:49

Le problème du thon c'est que c'est un poison qui n'aime pas être captif, il est donc très difficile d'en faire un élevage destiné à la consommation. Quand à la position des écolos sur les fermes de mer, je ne la connais pas. Quoi qu'il en soit il faut toujours réfléchir avant de perturber un écosystème avec un élevage industriel.

zara whites 29/11/2006 10:47

Et il n'y a pas QUE les thons qui subissent cet écrasement de la parte de l'espèce humain, des milliers de dophins restent capturés dans les filets du thonnier et meurt, inutilement....ça me fait saigner le coeur. On est tellement bien sans manger la chair des autres, on  a pas besoin de les tuer. Et si toutefois il est indispensable d'en manger un peu, mangez le, mais un PEU!

Genfi 29/11/2006 19:46

C'est vrai qu'il n'y a pas que les thons qui sont menacés. Les thons ne sont qu'un prétexte pour présenter le problème de l'extinction des espèces par l'homme.