Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 20:50
Ce n’est bien sûr qu’une image, mais dans nos villes modernes faites de béton et d’acier, bien souvent, le seul horizon que nous ayons lorsque nous nous penchons par la fenêtre, n’est rien d’autre que la fenêtre du voisin. Bien que l’observer puisse constituer une occupation (pas forcement saine) en soi, en général c’est vers une autre fenêtre qu’on se tourne plus volontiers. Plus petite, on ne s’y penche pas, mais l’on s’y noie facilement. Bien qu’on ne puisse pas la franchir, c’est par elle que beaucoup s’évadent, tirent un rideau sur leur quotidien et se laissent porter par ce qu’ils y voient.

Ce n’est pas un gros suspens, c’est de la télévision qu’il s’agit.

Sans connaître l’origine du mot “chaîne de télévision”, lorsqu’on regarde le rapport qui lie le téléspectateur à cet objet, le mot chaîne est admirablement bien choisi. Maintenant que le nombre de chaîne explose, chacune est une occasion supplémentaire de rester un peu plus devant. S’il est difficile de continuer à lire un livre qu’on ne veut pas lire, il est par contre plus facile de rester devant un programme qui ne nous intéresse pas. Sans expliquer le pouvoir de fascination que la télé exerce sur celui qui la regarde, nous en mesurons tous la puissance.

Les images s’avalent sans réfléchir, petit à petit notre conscience et les images ne font plus qu’un, ce que nous voyons, devient ce que nous pensons. Le flot tumultueux de nos pensées s’harmonise petit à petit avec le flot d’images. Les pensées domptées, la volonté se fait discrète. C’est à ce moment là qu’on passe en mode éponge... On s'imprègne de ce qu’on nous montre. Comme disait le patron de TF1, notre cerveau devient disponible pour absorber les réclames qui conditionneront nos achats aux prochaines courses. Arrivé au rayon frais, nous associerons la pizza congelée de la marque tartanpion avec les belles images de pizza moelleuse qu’on a gentiment rangé dans un coin de notre cerveau.

La télévision influence notre quotidien, que ce soit par la publicité ou par les sujets de discussions qu’elle suscite. Bien sûr, on va tous dire qu’on reste libre de penser ce qu’on veut, de faire nos propres choix, mais les faits sont là.  On dépense des milliards par ans pour mettre des images dans notre cerveaux. Ne doutez pas que ça marche...

Récemment, il y a eu les élections européennes. Juste avant le scrutin, il a été diffusé le film Home de Yan arthus Bertrand. Dès le lendemain, les politiques criaient au scandale, car la projection a influencé le scrutin. Ça en dit long sur le pouvoir de l’image... si un simple film projeté une seule fois peut changer un scrutin, imaginez une pub visionnées des dizaines voire des centaines de fois, ou une actualité qu’on rabâche sans cesse...

Il n’est pas aberrant de penser que la télévision influence aussi notre moral. Le journal télévisé que beaucoup regardent n’est qu’un catalogue de tristes nouvelles, qui alimentent les discussions du lendemain. Sans le vouloir, nous devenons le relais de ces mauvaises nouvelles et nous entretenons la sinistrose ambiante. Et c’est bien dommage, car en ce moment nous aurions plutôt besoin du contraire!

C’est un peu pour toutes ces raisons que je ne regarde jamais la télé. Je trouve d’ailleurs que le monde va beaucoup mieux lorsqu’on éteint la télé... Je ne suis pourtant pas coupé du monde car je surfe régulièrement sur les sites d’informations, mais le soir, je préfère faire autre chose que me mettre devant le petit écran. Je n’ai pas spécialement envie d’être le relais des mauvaises nouvelles dont la télé déborde, je préfère chercher des bonnes nouvelles et les partager.

En faite pour avoir une vision de l’actualité mondiale ou française, j’utilise ce site

http://newsmap.jp/

en un coup d’oeil on voit ce qui domine dans l’actualité. ça me permet de rendre mon cerveau disponible pour d’autres choses que je choisis.

Dans l’absolue, je n’ai rien contre la télé, je constate juste que la vie est différente lorsqu’elle reste éteinte. La pensée n’est plus guidée mais libre, nous ne sommes plus téléspectateur mais acteurs, les échanges avec nos proches sont plus nombreux, notre esprit redevient plus critique...

Pour garder l’image du début, éteindre la télé, c’est un peu comme enlever ses chaînes... et redevenir libre...

Partager cet article

Repost 0
Published by Genfi - dans Réflexion
commenter cet article

commentaires

Triskel18 31/10/2012 03:47


la spécialiste des mots et du jeu avec.... est scotchée!! le coup de la chaine est digne d un maitre de Go! chapeau bas, et j adore! (l article, pas les chapeaux! :)

Genfi 31/10/2012 11:29



Merci!



paline 18/09/2009 22:27

oCher Genfi,oui, je suis aussi tout à fait d'ac avec toi et Mata  Je ne l'ai pas regardé une seule fois cette semaine. Je me coupe de toutes ces catastrophes pour écouter d'autres choses.Bien bonne nuitPaline

patriarch 18/09/2009 09:46

Ce n'est pas nôtre cas; Dès que j'ouvre les volets d'une pièce ou ceux du balcon, j'ai le Vercors en face, avec mes 3 pucelles. D'accord elles ne sont pas qu'à moi, mais les autres ne savent que je me les suis appropriées. J'ai plus souvent la TV sur les documentaires. Voyages ou animaliers !!Bonne journée.

mamapasta 18/09/2009 09:43

je suis totalement déchainée depuis le bac ( 1977 ) année ou je suis partie du domicile famillial.....et curieusement je rencontre surtout des homo-sapiens du même genre.....et, encore plus curieusement ce sont des personnes qui pensent et qui sont capables d'analyser les évênements avec finesse...Est-ce lié???

isabulle 18/09/2009 08:01

Cher Genfij'ai arrêté de regarder la télé il y a plus de 20 ans après en avoir fait une overdose durant mon adolescence.j'ai rendu ainsi mon cerveau disponible à la vie , j'ai à un moment donné été accro à certaines émission de radio mais maintenant ces chaînes sont aussi tombées. nous avons eu en cadeau une vieille téléil y a 7 ans , que j'arrive à ignorer puisqu'elle est ds une pièce à part , nos 3 filles sont très contentes de pouvoir " faire comme tout le monde " mais je suis assez stricte sur le temps de télé maxi deux fois sur 7j et elles acceptent facilement puisqu'elles ont vécu 10 ans pour l'ainée sans.pour m'informer je lis un journal local et si je veux en savoir plus je vais sur internet.bonne journée à toi et merci pour ton site qui m'aide à grandir , à devenir un être plus sain