Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2009 6 11 /04 /avril /2009 22:14
Parfois je me demande quelle définition nous devons donner au mot démocratie...

L’exemple du projet de loi Hadopi qui vient d’être rejetée à l’assemblé m’interpelle quelques peu...

Ce projet de loi, quasiment personne n’en veut. Ni les députés, ni le peuple. C’est une idée qui vient d’en haut, pour rendre service à quelques majors du disque qui peinent à trouver un modèle économique viable dans l’environnement technologique d’aujourd’hui.

Comme personne n’en veut, personne n’en envie de voter pour, sauf évidemment les fidèles. Donc pour ne pas froisser le tout-puissant beaucoup de députés de la majorité ont préféré aller boire un verre au moment du vote.

Les député qui ont suivis les recommandations d’en haut, se sont offusqués de la stratégie de l’opposition consistant à faire venir quelques députés à la dernière minute. Toutefois, si ces députés de l’opposition ne s’étaient pas présentés, la loi serait passée avec seulement 15 voix pour...

Première question:
A t-on le droit de faire passer une loi avec seulement 15 députés dans une démocratie digne de ce nom?

L'absentéisme des députés s’explique en grande partie par leur opposition au texte. 

A peine rejeté, le gouvernement s'empresse de dire que la loi sera représentée à l’assemblée. Il y a peu de chance pour que les députés changent d’avis, mais comme ils doivent allégeance à leur souverain, ils seront contraints d’être présents et voter OUI. Et ce, jusqu’à ce que la loi passe...

Deuxième question:
Est-ce vraiment le fonctionnement d’une démocratie que de présenter et représenter une loi jusqu’à ce qu’elle soit adoptée? A t-on encore le droit de dire NON?

Maintenant, comprenons bien le problème de fond. On accuse le piratage de provoquer un manque à gagner pour ces grands “mécènes” de la culture... Alors qu’en fait, le véritable problème, c’est que ces sociétés n’ont pas su évoluer à temps pour s’adapter à la nouvelle économie et les nouvelles façons de consommer la culture. Ils ne savent pas innover et en appelle au gouvernement pour continuer à faire du profit non mérité.

Le chanteur Cali l’a dit lui-même, “quand on voit le prix du CD ce sont nous les voleurs...” C’est un véritable problème, un disque coûte vraiment trop cher par rapport à ce qu’il représente. ça c’est le premier point.

Deuxièmement, les Majors ont longtemps choisi la facilité de faire des compils et des remix plutôt que de pousser de nouveaux talents. Le catalogue à eu du mal à se renouveler car pendant longtemps ils n’ont cherché que l’argent facile.

Troisièmement, les majors ont déjà obtenu une taxe sur tous les supports numériques, ce qui leurs rapporte déjà de l’argent sans rien faire. C’est-à-dire qu’aujourd’hui, vous achetez un ordinateur, vous payez une taxe sur votre disque dur, même si vous n’avez pas de musique dessus. Vous gravez un CD avec les photos de tante Yolande, vous payez aussi une taxe aux majors sur votre CD vierge. Idem pour les DVD, cartes mémoires etc. Cette taxe est un droit à la copie privée que nous payons en permanence alors que nous ne faisons rien. Alors si de temps en temps quelqu’un télécharge une musique pour l’écouter, où est le mal..?

Quatrièmement, ce que ne comprennent pas les Majors c’est que la manière de consommer la culture a changée. Avant les majors avaient un rôle majeur dans la promotion des artistes. aujourd’hui, ce n’est plus vrai. Et globalement le schéma qui se dessine c’est celui où les artistes feront appel à un studio d’enregistrement pour faire leur disque et l’artiste en assurera lui-même la promotion et la diffusion via le net. Comme l’a fait le chanteur Grégoire. C’est ce qui fait peur aux majors du disque.

Le métier d’un artiste, c’est le spectacle, ce sont les concerts, le contact direct avec le public. Et pour que les salles se remplissent il faut que les musiques se diffusent... car franchement. Le piratage empêche t-il les chansons de passer à la radio, la télé etc..? bien sûr que non. D’ailleurs pourquoi ne pas se demander combien de disques a fait vendre le piratage? combien d’artistes se sont fait connaître par ce biais? Certainement des questions qui dérangent...

Le piratage n’est que la réponse logique du peuple aux majors qui nous prennent pour des vaches à lait.




Partager cet article

Repost 0
Published by Genfi - dans Réflexion
commenter cet article

commentaires

Marie 25/05/2009 11:07

Quand on sait qu'on est manipulé avec des moyens les plus pervers, de quoi doit-on encore s'étonner?Bonne journée!

Raphael 12/05/2009 09:24

La vrai vie c'est que pour avoir quelque chose il faut donner autre chose (De l'argent c'est mieux que des cochons),  a part chez Alice aux pays des merveilles ,et encore!Mais je suis pas d'accord pour que l'internaute continue à payer sa ligne internet , aprés coupure.

YiGo 27/04/2009 18:37

Sans le savoir...  et voilà que je lis, le 1er mai sur Paris, se regrouperont des personnes luttant contre l'application de la-dite loi."Rendez-vous le 1er mai dès 14h métro Port-Royal angle Denfert Rochereau, organisé par Libre Accès, FDN, Musique Libre ! InLibroVeritas, Musique Tengeante, MACAQ, Qwartz, OxyRadio, Ralamax, Kassandre, Artsilo... "Adresse internet où j'ai lu l'info :http://www.ilv-experience.net/blog/index.php/2009/04/25/148-pourquoi-il-faut-que-nous-soyons-presents-au-defile-anti-hadopi-le-1er-maiIl est vrai que ILV base toute son action sur la Liberté d'internet. Et... je suis bien d'accord avec lui !

YiGo 26/04/2009 15:52

Tout cela dit aussi simplement, avec les mots de tout le monde que du bonheur à mettre à portée de tous les yeux et de tous les cerveaux que l'on veut de moins en moins disponibles !Le 1er mai verra-t-il enfin l'amorce d'un changement que tout le monde espère depuis si longtemps et qui apparait de plus en plus comme urgent.Il est vrai qu'on craint tellement tout débordement et que l'on souhaiterait voir tout se faire sinon la douceur au moins sans douleur. 

Wilbur X 19/04/2009 20:16

il faudrait faire le bilan carbone d'une loi inutile, dont personne ne veut et qui finira certainement par tomber en désuétude. Peut-être que ça ferait réfléchir...