Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2008 3 03 /12 /décembre /2008 21:38
Ce sont des chiffres qu’on entend souvent, dès que l’on parle de la répartition des ressources. Mais au final, les entendre ne semble pas provoquer une prise de conscience particulière. On nous dit que



20% de la population mondiale utilise 80% des ressources de la planète, et 80% de la population mondiale essai de survivre avec 20% des ressources restantes.

Mais concrètement qu’est-ce que ça représente?

Tout le monde comprend facilement que nous vivons sur une planète aux ressources limitées, et nous le comprenons d’autant mieux lorsque certaines ressources viennent a manquer comme l’eau douce ou le pétrole.

Nous avons donc une Terre avec ses habitants et un nombre fini de ressources à se partager. Imaginons que les ressources soient matérialisées par une tarte, et que la population mondiale soit représenter par 10 individus. Si on applique les principes de répartitions énonces ci-dessus cela donne:

2 personnes prennent 8 parts, pour faire simple 4 chacune et 8 personnes se partagent 2 parts, soit 1/40ème de la tarte pour chacune de ces 8 personnes. Ce qui donne une tarte partagée de la manière suivante:



Vu comme ça, ça met en perspective les arguments qu’on entend sur les pays pauvres... Lorsqu’on entends que les pays pauvres sont pauvres parce qu’ils se débrouillent mal et que c’est de leur faute, on pourrait poser la question autrement:

Est-ce que les 2 personnes  qui profitent de 80% des ressources accepteraient de voir leur part passer de 40 à 10..? Car la question ne se pose pas autrement. Si il n’y avait pas de pauvres sur Terre, chacun aurait 10...

que sont prêtes à faire les deux personnes pour pouvoir conserver leur part de ressource à 40? Réalisons bien que le fait que la majorité de la population mondiale meure de faim nous arrange quand même plutôt bien...

Bien sûr, on nous parle de nivellement par le haut, mais là, on ne peut pas. Il y a 10 parts de tartes, le pâtissier est parti, il n’y a plus de farine et nous devons nous partager la tarte. Il faut que nous acception l’idée que nous consommons trop et au détriment des autres. Que l’énergie et les ressources que nous utilisons pour faire des “conneries” nous les prenons aux autres.

Revenir vers un monde équitable sous-entend forcement de modérer de manière significative notre consommation. Le partage des ressources doit se faire avec une notion d’équité et de justice. Prendre conscience de la manière dont se répartissent les richesses  fait de notre acte d’achat un acte engagé ou irresponsable.

Noël approche et nous allons encore acheter des tonnes de trucs inutiles, qui seront stockés ou jetés, simplement parce qu’il fallait acheter quelque chose. quel gâchis!!!

Il faut vivre simplement pour que les autres puissent simplement vivre... Gandhi.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

scalabre 19/05/2010 00:19



bel approfondissement d'une triste réalité



Eric 30/12/2008 18:11

Salut,Concernant le sujet, J'ai lu un livre très fouillé dont la lecture a été une révélation: Le pari de la décroissance de Serge Latouche.Connaissant maintenant bien tes idées je pense qu'il te plaiera.Eric  

isabelle 14/12/2008 17:52

Je me suis permise de mettre la phrase de Gandhi sur le blog d'un ami seraphim.over-blog  avec la référence à ton site  , et je l' ai envoyé  accompagné de la conclusion sur Noël à tous les membres de notre conseil municipal .

mamapasta 06/12/2008 20:20

et il y a des pays dégoulinants de ressources, genre le Gabon, qui ont pour particularité d' avoir des habitants majoritairement particulièrement pauvres....une grosse fuite versla Suisse ??? ( à moins que ce ne soit le Luxembourg??)

esther 04/12/2008 12:26

le probleme est bien trop souvent, que les deux personnes ont peur...horriblement peur de devenir comme les autres....c'est encore la peur qui regne...excellent erticle, comme toujours genfi!!