Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2008 5 21 /11 /novembre /2008 14:07
L’égoïsme, ça ne marche pas

Les sociétés humaines se construisent sur des valeurs. Les êtres se mettent ensemble pour tirer un bénéfice de la vie en communauté. Et c’est bien vrai, ensemble, nous sommes toujours plus fort.

Si on analyse la crise actuelle, et qu’on se réfère à des indicateurs pertinents, on s’aperçoit qu’on retrouve à peu de chose près des situations identiques d’avant la crise de 1929. Par exemple, on constate qu’aujourd’hui, les revenus sont aussi mal répartis qu’en 1929. La répartition de la richesse produite est de plus en plus inéquitable.

http://dechiffrages.blog.lemonde.fr/2008/11/10/des-revenus-aussi-mal-partages-qu%E2%80%99en-1929/

Sans rentrer dans des considérations économiques complexes que je serai bien incapable de mener, je ne peux m’empêcher de penser que les valeurs qui fondent le libéralisme peinent à construire une société juste et équitable. L’idée semblait séduisante… Pour les apôtres du libéralisme, si on laisse les acteurs de la société se débrouiller avec pour seul ligne directrice le « chacun pour soi », la société ne peut que s’enrichir, par ce que ces mêmes apôtres appellent le phénomène de ruissellement… C'est-à-dire que si quelqu’un s’enrichi beaucoup, il finira bien par en retomber quelque chose sur ceux qui sont en dessous. Eux aussi devant développer la même stratégie du « chacun pour soi ». C’est un peut comme si on remplaçait la loi du plus fort qui sévit dans la jungle par la loi du plus riche… Elle paraît plus morale car elle ne nécessite pas d’être violent… quoique…

Cette volonté de vouloir s’enrichir toujours plus et au delà du raisonnable, conduit les acteurs économiques à faire tout et n’importe quoi. Ceux qui définissent les règles de la répartition de la richesse s’octroyant une part de plus en plus grosse en dépit du bon sens. Aussi grande soit la force de travail d’un grand patron, comment imaginer que son travail coute 300 fois celui d’un ouvrier ? Prendre une décision, signer des papiers, avoir des responsabilités certes doit conduire à un salaire correct, mais la force de travail, ce sont les employés qui la représente.

Ces abus ont conduit à une véritable crise de la répartition comme en 1929 comme le montre les graphiques présentés dans le lien plus haut. Le moteur de cette mauvaise répartition n’est autre que l’égoïsme et l’avidité des dirigeants. A cela se rajoute l’avidité des financiers qui n’ont d’autre philosophie que de gagner toujours plus que l’année précédente.

On peut prendre le problème dans tous les sens l’égoïsme ça ne marche pas. On ne peut construire une société juste et équitable en ayant pour valeurs de bases l’égoïsme et l’avidité de ses membres. Une société humaine sera agréable à vivre si les valeurs que ses membres partagent sont des valeurs comme l’altruisme, la solidarité, le partage. Ce sont ces valeurs qu’il faut promouvoir. Ce sont ces valeurs qui assurent un mieux à vivre ensemble.

Trop d’égoïsme conduira toujours à des crises, que ce soit à l’échelle mondiale ou simplement d’une maison. Nous avons tous pu expérimenter les conséquences de l’égoïsme à notre échelle. Cela devrait nous suffire à nous convaincre que ce n’est pas une valeur qu’il faut défendre. Nous y gagnerons tous à être solidaires, car c’est la solidarité et le partage qui nous ont toujours permis de nous sortir des situations de crise.

Je sais bien qu’à chaque fois que je dis cela, j’ai droit aux mêmes commentaires disant que l’homme est égoïste par nature et que si ce n’est pas nous qui sommes égoïstes c’est simplement par ce que les autres le sont… Inconsciemment tout le monde voudraient être moins égoïstes, mais concrètement personne n’ose…

Il faut réaliser que dire que l’égoïsme est dans notre nature, nous condamne tout simplement… ça nous conduit dans une impasse où tout le monde perd à plus ou moins long terme. Le choix de la solidarité et du partage c’est le choix d’avoir une solution pour tout le monde, c’est le choix du bien être pour tous. Avec tous ses progrès technologiques et scientifiques, le monde a vraiment les moyens d’être un monde agréable à vivre si nous développions ces valeurs.

J’espère vraiment que la crise nous ouvrira les yeux et que nous ne répèterons pas les mêmes erreurs.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

marlene 24/11/2008 01:19

belle demonstration, j aurais pas fait mieux m. le philosophe. egoisme ou egocentrisme????? oui egoisme, bien entendu! dans une equipe on a besoin de la force individuelle de chacun, donc d egoisme,  pour atteindre le but donne, entendu par tous les membres des le depart. l humanite part de loin, oui l economie, la gestion de l argent qui n est rien dautre qu une emotion en dit becp sur notre maniere de voir l evolution de l humanite.  je continue de croire en l humain, parce que j en suis une. bonne semaine. oxo

mamapasta 23/11/2008 21:33

le problème est, que si un humain est généreux et altruite, les autres le qualifie de pigeon ou de bonne poire, c'est mal vu ces qualités là!

Elsa 23/11/2008 12:13

Il n'y a qu'à voir dans notre quotidien comme un peu de générosité ou de partage peuvent nous rendre plus heureux que de se payer une nouvelle télé ou autre.. le partage, l'ouverture vers l'autre sont des valeurs qui nous epanouissent. J'espère tout comme vous que nous évolurons dans ce sens.. à chacun de nous d'y contribuer et de se le rappeler.

esther 22/11/2008 13:27

je suis avec toi, completement. J'espère de tout coeur, même si l'espoir reste petit, quie cette crise ouvrira les yeux et qu'on se rend compte que ce n'est pas le consumerisme, ni le toujours vouloir plus, qui va nous aider, mais le partage, l'amitié et la chaleur des gens....partager avec d'autres, nous donne quelque chose en retour, ça nous donne de la chaleur, de l'amour et le plaisir d'aider....

Yog 21/11/2008 21:19

Quand seulement l'homme aura compris que le véritable bonheur n'est pas dans la consommation, ni le pouvoir....
Un simple regard en soi est le premier pas