Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 21:14
tous ceux qui mangent dans un self ou une cantine on la possibilité de voir la quantité de nourriture qu’il reste sur les plateaux lorsque le repas est fini. Le phénomène est aussi visible chez nous, mais nous en mesurons plus facilement l’ampleur dans la restauration collective. Chaque jours, ce sont des tonnes de nourriture qui partent à la poubelle car non consommées par ceux qui les ont prise.

Un gaspillage qui fait parti de notre mode de vie. La peur de manquer, la peur de ne pas avoir assez à manger, nous incite à remplir nos assiettes plus que de raison. C’est d’ailleurs assez pathétique de voir l’acharnement que certains mettent à remplir une coupe ou une assiette lorsque les entrées ou les desserts sont vendus non pas au poids, mais au récipient. Certains arrivent à ériger de véritables cathédrales d’hors-d’oeuvre dans une petite assiette pour éviter de payer les quelques centimes supplémentaires que leur aurait coûté une grande assiette. Arrivé aux caisses, les récipients débordent de compotes, fromage blanc, car s’arrêter à un millimètre du bord nous aurait laissé l’impression d’avoir été floué de quelques microcentimes. Oui, nous en sommes là...

Parmi tout ce gâchis, il y a celui de la chair animale. Chaque jours les tonnes de viande et de poissons jetées renvoie l’image d’animaux morts pour rien! D’animaux nourris et abattus sans avoir apporté la moindre calorie, la moindre protéine, à ceux qui justifie la boucherie par le besoin de se nourrir. Tout ça, simplement pour avoir eu peur de manquer, de ne pas être rassasié en fin de repas.

nous payons cette peur de plus en plus cher. en moyenne, 10 kg de céréales sont nécessaire pour faire un kilo de viande. Le cours des céréales s’envolent, mais nous gaspillons toujours autant de viande. Chaque kilo de viande jetée représente 10 kilos de céréale soustrait à l’alimentation humaine.

si on considère le bilan écologique, c’est encore pire. Des produits chimiques répandus sur et dans les sols, l’énergie consommée pour produire engrais, pesticides et faire fonctionner les élevages, les nappes phréatiques polluées, les tonnes de CO2 émises, tout ça pour rien...

Quand nous entendons que les stocks de céréales n’ont jamais été aussi bas, que la pénurie frappe déjà les populations les plus fragiles, prenons vraiment conscience de ce que nous jetons. Prenons vraiment conscience que la solution réside dans la modération. Nous pouvons continuer à manger autant, mais il faut faire l’effort de n’acheter que ce que nous consommons. Faire l’effort de réduire notre gaspillage au minimum. On n’évitera pas le gaspillage, mais on peut vraiment le réduire au strict minimum si on fait l’effort.

Il serait vraiment stupide de manquer, simplement parce qu’à une époque on a eu peur de manquer....

Partager cet article

Repost 0
Published by Genfi - dans écologie
commenter cet article

commentaires

Coqueli-so 28/02/2008 21:30

Bonjour à tous. Effectivement, la "peur" de manquer fait que bien souvent on remplit à bloc nos placards et nos frigos, comme si nous cherchions à reproduire à la maison les rayonnages de nos supermarchés ! Mais il est aussi à considérer que les supermarchés jettent énormément de nourriture périmée, parce que le but du supermarché c'est aussi d'attirer le client avec un maximum de choix, bref du remplissage à outrance pour dire "venez chez nous, il y a de tout", même ce dont on n'a pas besoin ! L'animal est devenu un produit sous emballage, propre, net, et il n'y a plus aucun risque que le consommateur soit "écoeuré" puisque l'abattage se fait loin de ses yeux. Terriblement efficace .....

danka 27/02/2008 09:19

La société a créee et emplifiée la peur du manque et celle de toutes les peurs aussi (morts, attentats, guerre....)ceci dit , comme je mange bio , la nourriture est "bénie" chez nous c'est a dire qu'on en prends soin .....et qu'on ne jette rien , mon fils qui lui n'est pas végé, mange du jambon et bien s'il en laisse mélangé dans sa purée , je la met de coté et le remélange le lendemain dans son reste de purée avec une autre tranche merci pour le cochon qui est mort pour le nourir !dans l'industrie alimentaire il faut voir le gaspillage c'est vrai que c'est écoeurant, rien que les aliments qui arrivent à la date de conso limite ....on les jette alors que la plupart peuvent etre consommé encore si la chaine du froid a été bien respectée , je pense à tout ses gens qui meurent de faim !amen pour eux !on vit une drôle d'époque :-(

millevoile 24/02/2008 22:35

J'ai la chance d'avoir une ferme à côté de chez moi et, lorsque j'ai des restes, pas énormes car nous faisons attention, je les porte à la voisine qui en contrepartie m'échange des oeufs.Car, entre autre, de vrais oeufs qui ont des jaunes, jaunes......hummmmmmmmmmm!!!Des milliers de gens se nourriraient rien qu'avec nos déchets et que dire des produits "périmés".Bonne soirée.

Toupidek 24/02/2008 11:54

A propos de viande, j'ai découvert ça après mon post : http://www.dailymotion.com/video/x37kqz_la-remballe-en-boucherie_newsBon appétit...

unejuliette0 24/02/2008 01:50

Tiens, ça rejoint ce que je dis toujours a mes filles quand elles mangent de la viande (je suis végé): "finissez bien car il ne faut pas que ces animaux soitent morts pour rien". Comme la viande est très rare dans leurs assietes, c'est presque inutile de le dire, tout est fini rapidement et c'est une fête pour elle... Mais j'ai besoin de leur dire, il ne faut pas oublier l'animal a qui on a pris la vie pour ce plaisir gustatif, car c'est bien de cela qu'il s'agit lorsqu'on consomme de la viande....