Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 23:04
J’avoue être un peu dubitatif sur la dernière trouvaille de notre président concernant le devoir de mémoire... En ce qui concerne la réintroduction de la morale et de l’éducation civique, je partage assez son point de vue (c’est assez rare pour le souligner...). Mais concernant le devoir de mémoire en chargeant chaque enfants de CM2 d’incarner la mémoire d’une victime innocente... Je ne suis vraiment pas sûr du bien fondé de tout cela.

L’histoire de l’humanité est parsemée d’atrocités, qu’il me serait bien difficile de classer. En choisir une plutôt qu’une autre, c’est oublier à quel point l’homme peut se montrer imaginatif dans l’horreur...

Je comprends bien la volonté derrière tout ça, mais je pense que pour arriver au même résultat, il est préférable d’inculquer aux enfants, le caractère précieux de la vie humaine, que les vies d’un juif, d’un arabe, d’un asiatique ou autres ont toutes la même valeur, et que les atrocités surviennent lorsque nous l’oublions. Que l’on a moins de chance d’aboutir à un conflit si l’on fait des autres des amis plutôt que des rivaux qu’il faut surpasser quand il ne s’agit pas de les écraser, enfin bref, en développant de vraies valeurs humaines, sur lesquels nos enfants pourront vraiment s’appuyer en grandissant.

Nous sommes au 21ème siècle, nous avons des livres d’histoire plein les bibliothèques, et pourtant, aujourd’hui encore, l’horreur continue. Partout à travers le monde des enfants meurt d’atrocités. Malgré nos grandes leçons de morale, nous ne bougeons même pas le petit doigt. Ce qui se passe derrière la frontière ne nous regarde pas.

Ce n’est pas en retenant le nom de victimes innocentes qu’on évitera les prochains conflits, mais en réfléchissant pourquoi les hommes en sont arrivés à se faire autant de mal. Pourquoi avons nous perdu la capacité à nous respecter et à nous entraider ? Pourquoi nous battons nous pour des ressources que nous ne voulons pas partager ? pourquoi nous battons nous parce que nous avons grandi dans des cultures différentes ? C’est en se posant toutes ces questions, en insistant sur le caractère précieux de la vie humaine qu’on peut espérer faire prendre conscience de la stupidité de prendre les armes.

Je rejoints donc les déclarations de Mme Veil qui estime que cette proposition est " inimaginable, insoutenable, dramatique et surtout, injuste. On ne peut pas infliger ça à des petits de 10 ans, on ne peut pas demander à un enfant de s'identifier à un enfant mort,  cette mémoire est beaucoup trop lourde à porter."

Puisse notre président écouter celle qui lui a apporté son soutien lors des élections.

Partager cet article

Repost 0
Published by Genfi - dans Réflexion
commenter cet article

commentaires

Hadda 19/02/2008 19:47

pour rester vigilants votons

Hadda 18/02/2008 18:32

encore une trouvaille incompréhensible, incarner une victime, c'est porter une responsabilité pour un enfant il vaut mieux faire comprendre ce qui conduit à une telle atrocitépersonnellement je suis pour l'éducation civique mais la morale laquelle : laïque, religieuse, celle qui il n'y a pas si longtemps considérer certaines personnes comme anormales, atention danger

Alice HUGO 18/02/2008 15:28

Le Civisme est une chose - indispensable, tout le monde en convient.De là à infliger une telle responsabilité à des enfants - sous prétexte de Devoir de Mémoire ...Doit y avoir un Bug à l' Elysée !!!

Carmen Molina 18/02/2008 14:34

Je suis aussi pour les symboles forts, mais il faut souligner que faire porter à un enfant de ces âges-là le poids d'un enfant mort est tout simplement très dommageable psychologiquement parlant, on voit les dégats que çà fait quand çà se passe, bien involontairement, dans les familles où l'enfant est chargé malgré lui de remplacer le petit frère ou la petite soeur décédé(e). Et on voudrait le faire volontairement, pour l'histoire !Carmen

mamapasta 17/02/2008 17:56

un pays qui a qualifié " d'evènements d'Algerie " une jolie violation des droits de l'homme n'a pas que les raffles à se reprocher , des cours de " bavures" de l'histoire seraient bons à envisager, on leur en cache plus que l'on n'en enseigne...