Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2007 7 02 /09 /septembre /2007 21:53
p1000742.jpgVoilà quelques années déjà, les hommes se sont livrés à une série d’expériences fort intéressantes. Ces expériences portaient le nom de biosphère 1 et biosphère 2. Ces expériences avaient pour but de recréer un écosystème dans une structure totalement hermétique dans lequel un groupe d’humain pourrait y vivre en complète autarcie. On espérait ainsi résoudre le problème de la surpopulation terrestre et préparer les voyages spatiaux de très longues durées ainsi que les bases spatiales. Il fallait donc recréer dans cette enceinte, tout ce qui est nécessaire à la vie. Une petite forêt, un plan d’eau, des végétaux et animaux de toute sortes, etc. Comme rien ne rentre ni ne sort de cette enceinte, tout doit pouvoir se recycler à l'intérieur, et la nourriture doit pouvoir être produite en permanence par des cultures et les animaux.  Les végétaux produisent l'oxygène et la nourriture, les déchets sont recyclés, même les petites bêtes n’ont pas été oubliés. Une planète de poche en quelques sorte.
Malheureusement, ces expériences n’ont jamais marché. Petit à petit, l’atmosphère devennait irrespirable, et les animaux introduits mourraient inévitablement. Les humains eux devinrent malades et l’expérience pris fin.

On peux se dire que c’est dommage, mais si on y regarde de plus près, on peu en tirer de nouveaux enseignements. Le plus important devrait nous pousser à l’humilité... Manifestement l’homme n’a toujours pas compris les mécanismes qui permettent d’obtenir un écosystème viable. On pensait que les paramètres pour faire un écosystème viable étaient faciles, mais il n’en est rien. A ce jour, on est incapable de savoir précisément ce qu’il faut pour aboutir à un environnement viable. Bien sûr, on en connaît les grand principes, mais dès qu’on les met en application, on s'aperçoit, que notre modèle est incomplet, tout comme notre compréhension des lois de la nature.

Pour ma part, je trouve qu’on ne tient pas suffisamment compte de cet échec. Par exemple, lorsqu’une entreprise comme Monsento, affirme que ses OGM sont sans danger pour l’environnement, elle le fait avec le même niveau de connaissance que celle mises en oeuvre dans les expériences Biosphère. Il est donc présomptueux d’être aussi affirmatif. D’autre part, cela montre aussi à quel point l’équilibre de la planète n’a rien de définitif, et qu’il suffit de pas grand chose pour le dérégler. Il nous faut donc être prudent avec nos affirmations, et réaliser que ce qui se passe à l’autre bout de la planète, ou du moins pas forcement à coté de nous, participe à l’équilibre de notre écosystème. Nous entendons souvent dire que la forêt amazonienne est le poumon de la Terre. Nous sommes assez conscient qu’il faut la préserver, et pourtant cela n'empêche pas que chaque jour on la détruit un peu plus pour planter du soja et du maïs OGM. Où est la logique..?

En plus cette expérience montre que pour faire vivre une poignée d’individu, cela réclame une surface et un volume non négligeable. En soit ce n’est pas gênant, mais si nous rapportons cet espace au nombre d’individus sur Terre, on s'aperçoit que nous n’en avons pas de trop et qu’il serait plus prudent de gérer cela avec beaucoup plus d’attention qu’aujourd’hui...

Enfin bref, une expérience qu’on aurait envie de mettre dans la poche avec le mouchoir par dessus pour l’oublier, mais une vrai mine d’enseignement si on se décide à en tirer les conclusions qui s’imposent.


Partager cet article

Repost 0
Published by Genfi - dans écologie
commenter cet article

commentaires

claude 09/10/2007 14:38

Comment peut on faire confiance à une entreprise comme Montsanto sommes nous devenus fous, après avoir commercialisé les premieres bombes au napalm, ces industriels peu scrupuleux rentrent dans l'industrie de l'agro alimentaire où ils expérimentent un futur dans lequel nous serions sa "vache à lait". Sans compter qu"avec leur produits ils infertilisent le sol et les hommes, leur seule priorité améliorer le rendement et obtenir le monopole des graines et des semences de l'humanité. Où trouve t on les OGM dans le maïs( 3 types), le Colza, le coton, le Soja soit disant dans la nourriture pour le bétail. Nous oublions vite que nous faison partie d'une chaîne alimentaire. Ils apparaissent écrit en tout petit sur des huiles et des additifs, dans l'amidon, le sirop... Seul le maïs OGM entier n'est pas commercialisé en France (je demande à voir depuis combien de temps les intérêts economiques passent avant l'interêt de l'humanité. Ce serait une première....   Merci Genfi pour cet article

Artno : Les primeurs d'un primate... 10/09/2007 23:43

...évidemment

Tristan 08/09/2007 22:59

Genfi !C'est cool de nous rapporter ces infos là !  Génial, c'est l'argument que je cherchais depuis longtemps pour faire admettre le principe de précaution. vu le budget de l'opération 200 Millions de $, il est difficile de penser que cette expérience n'a pas de poids.Génial !Merci et à bientôt

Bertrand 06/09/2007 18:02

Genfi, je partage tes doutes voire tes incertitudes par rapport aux ogm, il me semble que nous devrions suivre le principe de précaution avant de nous lancer à fond dans ce genre de cultures. Surtout qu'un certain nombre d'expériences, notamment chez les rats, tendent à montrer que le risque est loin d'être nul...Quand à Biosphère 1 et 2, j'attends avec impatience le dernier opus de la trilogie en coffret collector dans la grande surface la plus proche de chez moi   :)Arrivée d'air chaud  :)

Alice HUGO 04/09/2007 12:23

J'aais suivi avec intérêt - en son temps - cette extraordinaire expérience. Et j'en suis arrivée aux mêmes conclusions que toi.Ce qui n'est pas pour nous rassurer sur la pérennité des générations futures...Je te souhaite néanmoins les plus grands bonheurs dans ... ton " annexe " !!!Fort cordialement à toi,                                     Alice.